Brulhatour
Bienvenue à Nantes !

Aux dernières nouvelles, la radio a enregistré une audience cumulée de 71,4% contre 72,6 (il y a un an). On est passés de 40 173 000 à 39 711 000 auditeurs en janvier-mars 2023. La radio a donc perdu 462 000 auditeurs en un an. Que faut-il en déduire ? Pas grand-chose. La radio n’est pas une science exacte. Les hausses d’aujourd’hui sont souvent les baisses de demain. Il faut prendre le temps d’observer les évolutions à la vitesse des plissements hercyniens. Savoir qui baisse ou qui monte d’un trimestre à l’autre n’a que peu d’intérêt. Hormis celui de coller au marché publicitaire, ce qui est déjà difficile.
Pour autant, on le dit et on le répète, la radio fait face à de profonds bouleversements depuis que l’Internet haut débit et le téléphone portable se sont imposés comme des produits de grande consommation. Ces deux outils combinés ont profondément modifié les usages, tassé les audiences et multiplié les offres.

Dans cette dernière EAR National, il y a pourtant de belles réussites. Celle de France Inter marquera incontestablement cette saison 2022-2023 : jamais une radio n’avait atteint le chiffre spectaculaire de 7 036 000 auditeurs quotidiens. Cette performance n’est pas sans rappeler celle de NRJ en 2013-2014 lorsque le duo Sanquer-Serrano était parvenu à hisser la station à la place de première radio de France avec 13 points d’audience cumulée. Un score jamais atteint depuis. En dix ans, peu de radios ont pu s’installer à cette place très convoitée de première radio de France. Pour y accéder, la route est longue. C’est donc bien sur de longues périodes que l’on juge des performances des radios en particulier, de la radio en général. Ainsi, les classements trimestriels ne peuvent se résumer autour du triptyque "Celles qui baissent, celles qui stagnent, celles qui montent".

Ce mois-ci, nous sommes à Nantes pour la deuxième étape du RadioTour. On y a parlera certainement des audiences mais plus encore de la stratégie des radios locales qui parsèment le territoire du Grand Ouest. On est heureux de vous y retrouver comme nous serons heureux de vous retrouver à Lille, pour la troisième étape, les 31 mai et 1er juin…

Vous pourrez télécharger dans la journée de ce mercredi 3 mai, le 152e numéro de La Lettre Pro de la Radio, ICI.

Rédigé par Brulhatour le Mardi 2 Mai 2023 à 16:43 | Commentaires (0)

Préserver le lien !

D’habitude, au Paris Radio Show, c’est vous qui venez jusqu’à nous. Une nouvelle fois, c’est nous qui venons jusqu’à vous grâce au RadioTour. Cette édition 2023 passe par Lyon (6 avril), Nantes (4 mai), Lille (1er juin), Toulouse (5 octobre) et Marseille (16 novembre). L’objectif est de rassembler, durant quelques heures, tous les professionnels de la radio et de l’audio digital issus d’un même territoire géographique. En 2023, les professionnels pourront se rencontrer et suivre des conférences en lien avec leurs zones de diffusion.
Plus encore, la veille de chaque étape, ils pourront prendre le temps d’échanger avec nos partenaires sur les évolutions des produits et des services qu’ils utilisent au quotidien. Cette année, une place est également faite aux podcasteurs des régions : là aussi, à chaque veille du RadioTour, autour d’un verre, de façon certes informelle, mais sympathique.

Le RadioTour, c’est également une façon de ne pas rompre le lien entre nous. Une relation qui a été malmenée depuis mars 2020 par une crise sanitaire à laquelle vient désormais s’ajouter une inflation qui fragilise considérablement nos entreprises et qui impacte l’enthousiasme qui a pourtant toujours été une des marques de fabrique des professionnels de la radio.
Puisse donc cet évènement resserrer ce lien qui nous unit et mettre du baume au cœur à notre secteur, que ce soit à Lyon, à Nantes, à Lille, à Toulouse ou à Marseille.

Dans quelques jours, nous traverserons aussi la Méditerranée pour opérer les Casablanca Broadcast Days. La manifestation revient pour une 6e édition après une pause de quatre ans. Les 9 et 10 mai, l'évènement rassemblera des radiodiffuseurs et télédiffuseurs publics et privés et des exposants du Maroc et d’ailleurs.

Vous le constatez, nous ne baissons pas les bras et nous continuons à cravacher pour vous proposer des publications et des évènements de qualité qui répondent à vos besoins et qui permettent de… préserver le lien !

Téléchargez ce 151e numéro ICI.
Et n'oubliez pas de passer nous voir à Lyon au RadioTour !
 

Rédigé par Brulhatour le Lundi 3 Avril 2023 à 20:14 | Commentaires (0)

Les nouveaux paradis artificiels

Dans les années qui viennent, les professionnels de la radio devront, plus que jamais, jouer la carte de l’authenticité. Placer probablement la sincérité et la spontanéité bien au-dessus de toutes les valeurs fondatrices de la radio. Être authentique sera la réponse à l’engouement et la place que vont prendre autour de nous les intelligences artificielles. Pas une semaine depuis le début de cette année 2023 sans qu’un nouvel outil ne vienne bousculer nos – presque – déjà vieilles habitudes. Et, si l’on en croit les spécialistes de ce Léviathan, ce n’est d’ailleurs que le début d’une lente mais inexorable évolution.

Cette société du sans effort qui monte en puissance touchera vraisemblablement une grande partie du monde du travail, y compris le secteur de la radio, et, plus encore, on s’en doute, celui de l’audio digital. On peut s’arc-bouter autant que l’on veut, autant que l’on peut, face à la Bête, cela n’empêchera pas de nombreux métiers de faire les frais du développement exponentiel des intelligences artificielles. Et la note sera salée. On pense aux programmateurs musicaux, aux planificateurs et aux rédacteurs publicitaires, aux animateurs et même aux journalistes comme aux métiers liés aux voix : les avancées dans ce domaine sont spectaculaires.

Soyons sûrs d’une chose. Ce ne sont ni les intelligences artificielles qui doivent provoquer la crainte, d’ailleurs légitime, ni leur rapidité ou leurs raccourcis agiles mais les coûts auxquels elles les proposeront. Si le coût d’un outil lié à une IA est moins important que le coût pour salarier un individu, soyez certain que l’IA sera le dernier outil que le Diable aura créé.

On se sent quand même un peu obligés de rappeler qu’à La Lettre Pro de la Radio, tout est fait maison et que cet édito n’a pas encore été rédigé par une intelligence artificielle. Celle-ci serait d’ailleurs bien incapable d’organiser le prochain RadioTour dont la première étape aura lieu ce 6 avril à Lyon.

Addendum :
Dépêchez-vous de télécharger le n° 150 de La Lettre Pro de la Radio, ICI

Rédigé par Brulhatour le Mercredi 15 Mars 2023 à 06:33 | Commentaires (0)

Entre changements et adaptations…

Cette fin de mois de janvier est marquée par l’organisation de la Radio&Podcast Week proposée conjointement par La Lettre Pro de la Radio et Podcast Magazine. Cinq grandes thématiques ("Proximité", "Puissance", "Attractivité", "Innovation" et "Responsabilité") seront déclinées tous les matins (avec une version anglaise exclusive organisée en début d’après-midi par l’équipe de RedTech), du lundi 30 au vendredi 3 février. L’évènement est gratuit, sur inscription, et totalement réalisé en ligne.
Ajoutons, près de chez vous, les 5 villes-étapes du RadioTour 2023 : Lyon, Nantes, Lille, Toulouse et Marseille. Coup d'envoi de cette tournée annuelle le 6 avril prochain.
 
À la radio, vous avez certainement noté la, toujours, très nette domination de France Inter au classement des audiences en ce début d’année. Vous lirez, quelque part dans ce nouveau numéro, que Radio France a dépassé en 2022, et pour la première fois de son histoire, les 3 milliards d’écoutes numériques.
Vous avez aussi remarqué que Virgin Radio s’appelle désormais Europe 2, comme au bon vieux temps… Mais il faudra bien plus que des campagnes de promotion pour redorer le blason de la station et pour retrouver des scores supérieurs aux 6 points dont nous avait habitués celle qui renaît de ses cendres. Difficile de réécrire l’histoire et d’en attendre les mêmes résultats.
 
Entre numérique et renaissance hertzienne, c’est une nouvelle radio qui s’invente sous nos yeux. De nouvelles façons de l’écouter qui émergent. De nouveaux acteurs qui se développent sur le DAB ou sur cette vaste étendue non balisée que représente le numérique. Au hasard de mes lectures, je suis tombé sur ce vieux proverbe publié dans un almanach du 19e siècle : "Aimez votre condition, il est rare que l’on gagne au changement." Surtout dans le secteur de la radio. Pourtant, celui-ci paraît inexorable. Espérons qu’il ne soit pas trop impitoyable.
Vous voulez lire le 149e numéro de La Lettre Pro de la Radio ? C'est par ...

Rédigé par Brulhatour le Lundi 30 Janvier 2023 à 18:10 | Commentaires (0)

1 2 3 4 5 » ... 16