Brulhatour

Vous êtes un acteur de la radio ou de l'audio digital (stations, intégrateurs, fournisseurs, constructeurs, producteurs, diffuseurs...) : profitez de l'ensemble de nos supports pour communiquer, promouvoir vos produits et vos services et ainsi gagner en visibilité auprès d'un lectorat qualifié et composé principalement des décideurs et des cadres du secteur de l'audio.


Profitez de la notoriété de La Lettre Pro de la Radio

Parmi les nouveautés pour la prochaine saison 23-24, l’équipe de La Lettre Pro de Radio vous propose un pack Notoriété qui vous permettra d’être présent tout au long de la saison (bandeaux dans le magazine et sur le site ainsi que plusieurs publi-rédactionnels sur le site) pour 300 euros par mois avec un engagement de 12  mois.
Par ailleurs, de nombreuses autres possibilités vous sont offertes dans notre mensuel (plus de 2 000 distribution en print et digital par mois), sur notre site (12 000 visiteurs uniques par jour) et dans notre newsletter quotidienne (près de 7 000 abonnés).
Contactez Philippe au +33 6 22 70 61 79.
 

Profitez de la notoriété de La Lettre Pro de la Radio

Profitez de la notoriété de La Lettre Pro de la Radio

Profitez de la notoriété de La Lettre Pro de la Radio

Rédigé par Brulhatour le Lundi 5 Juin 2023 à 18:24 | Commentaires (0)

Voilà un sujet qui déjà fait parler et qui fera parler davantage encore dans les prochains mois. Les podcasteurs, comme les radios, envisagent l’intelligence artificielle comme un outil pour en faire le moins possible. En tous cas, faire moins et mieux en même temps. On s’émancipe de l’effort et du travail, et de l’aliénation qui va avec, tout en donnant l’illusion de travailler et d’incarner ses valeurs.


Cette nouvelle Room sur ClubHouse a été réalisée ce mercredi 31 mai depuis la terrasse de l’hôtel Mercure à Lille
Cette nouvelle Room sur ClubHouse a été réalisée ce mercredi 31 mai depuis la terrasse de l’hôtel Mercure à Lille

Sur le papier, en théorie donc, l’intelligence artificielle est prometteuse. On lui prête des avantages, des qualités, des aptitudes, des capacités, des mérites et des vertus qui permettraient de révolutionner le travail et donc, ici la production de podcasts. Dans ce cas, l’IA permettrait aux podcasteurs de s’économiser en confiant toute une série de tâches fastidieuses, fatigantes, difficiles et laborieuses à l’intelligence artificielle. Imaginez que l’on puisse améliorer la qualité de son podcast, et donc son audience, en fournissant beaucoup moins d’efforts. Imaginez que l’on puisse construire un programme radiophonique idéal exigeant moins de d’investissements financiers et moins de besogne. Voilà la pensée, l'utopie, de beaucoup d’entre nous.
 
Voyons maintenant ce que peut apporter l’IA à un podcasteur. L’IA peut être utilisée pour traduire automatiquement les épisodes d'un podcast dans différentes langues. Cela permet d'élargir donc votre audience et de toucher des auditeurs dans le monde entier. L'IA peut analyser les habitudes d'écoute des auditeurs et recommander des épisodes spécifiques en fonction de leurs préférences. L'IA peut être utilisée pour transcrire automatiquement les épisodes de podcast. C'est elle qui le dit.
Enfin, bien que cela ne remplace pas la créativité humaine, l'IA peut être utilisée pour générer des idées de sujets, des titres accrocheurs ou même des scripts de podcast. Les podcasteurs peuvent utiliser des modèles de génération de texte pour les aider à créer du contenu de manière plus efficace et inspirante...
 
Gageons que l’IA sera utilisée davantage par les podcasteurs que par les radios car :
 
Le podcasteur dispose de plus de temps et de souplesse
Le podasteur prend plus de risques a contrario de la radio
Le podcasteur est curieux
Le podcasteur à tout a prouver
Le podcasteur est créatif et imaginatif
 
Tous ces traits de personnalités font que le podcasteur évolue probablement sur un terrain de jeu et d’expérimentations prometteuses. A l'instar de la radio qui s’exposerait à davantage de risques et de désillusions. Et puis parce que la radio est une grosse machine qu'il est très difficile à bouger... Ce manque de souplesse est, à l'heure du numérique, un vrai handicap pour la radio.

Rédigé par Brulhatour le Mercredi 31 Mai 2023 à 13:22 | Commentaires (0)

Le RadioTour est à Lille

Regardez autour de vous : ce mois de juin a déjà un avant-goût de grandes vacances… D’autant que le vendredi 30 juin marquera (presque) la fin de saison radiophonique. Presque, car il faudra encore attendre la publication des résultats de la quatrième et dernière EAR de cette saison 22-23 pour tirer un trait. Ils seront publiés le jeudi 20 juillet 2023 (puis le mercredi 26 juillet 2023 pour l'EAR > Île-de-France). Mais comme chaque année, la saison prendra fin, officiellement, avec les Médialocales pour reprendre tambour battant le troisième lundi du mois d’août.
 
Cette saison qui s’achève aura été celle de France Inter (avec des scores jamais atteints), celle de la confirmation de la place grandissante de l’audio digital et du retour à une relative normalité après trois années de crise sanitaire. Que retenir d’autre ? Probablement que la radio est arrivée à un nouveau croisement. Les professionnels en ont pris pleinement conscience. Même l’instance de régulation se lance dans la rédaction d’un livre blanc. Un exercice de prospective qui permettra (assurément) de dégager de nouveaux axes de travail et (probablement) de les mettre en pratique.
 
On sait tous que les années à venir s’annoncent aussi passionnantes que difficiles pour la radio qui fait face à un changement profond des usages et à une multiplication historique des flux qui viennent férocement la concurrencer. Mais les initiatives qui sont engagées depuis plusieurs mois prouvent, s’il en était encore besoin, que le média n’a pas dit son dernier mot.
 
Nous non plus ! Nous sommes à Lille le jeudi 1er juin pour la 3e étape du RadioTour. Des conférences, des animations et des rencontres rythment cette journée au Mercure Centre Vieux-Lille. La veille, nous proposons un PodcasTour pour prendre le pouls d’un secteur qui se cherche encore mais dont les fondations semblent désormais être coulées. Et, dans quelques jours, nous organiserons le RedTech Summit. Pour l’équipe de La Lettre Pro de la Radio, la saison est encore loin d’être terminée.

Téléchargez le n° 153 de La Lettre Pro de la Radio, ICI
 

Rédigé par Brulhatour le Mardi 30 Mai 2023 à 09:43 | Commentaires (0)

Profitons de notre présence au Podcast Show à Londres pour nous intéresser au marché du podcast. Comme partout ailleurs, le marché britannique semble prometteur. Et, nos voisins ont un avantage considérable comparativement au marché francophone : ils parlent anglais. Comme 1.5 milliard de locuteurs à travers le monde. Un chiffre qui, forcément, est annonciateur de belles potentialités dans les années à venir…


Le podcast "made in England"

Au Royaume-Uni, l'étude MIDAS Summer 2022 publiée par RAJAR (et citée par James Cridland) suggère un nouveau record de 19% d'adultes (10.5 millions) qui écoutent des podcasts chaque semaine (pour un total de 69 millions d'heures). Outre-Manche, l'écoute des podcasts est à 58% masculine et, curieusement, l'heure de pointe pour l'écoute des podcasts se situe vers 9h, le matin.

Rapide tour d’horizon de quelques chiffres à retenir sur le marché anglais du podcast : 40% des auditeurs britanniques de podcasts ont entre 26 et 35 ans. 79% des Britanniques écoutent des podcasts sur leur smartphone. La comédie et le sport sont les genres de podcast le plus appréciés des Britanniques. Au Royaume-Uni, les internautes écoutent principalement des podcasts lorsqu'ils se déplacent ou voyagent. Enfin, l’audience des podcasts a grimpé de 40% depuis la crise sanitaire (d'autres chiffres intéressants sont compilés ICI).

Au Royaume-Uni, selon une étude YouGov relayée par PressGazette, 13% des répondants ont déclaré qu'ils augmenteraient leur temps consacré à l’écoute des podcasts en 2023. Donc, selon YouGov, les podcasts sont parmi les plus grandes opportunités de croissance des médias au Royaume-Uni pour l'année 2023.

Selon une autre et récente étude de Statista, on comptait plus de 19 millions d'auditeurs de podcasts au Royaume-Uni en 2021. L'audience devrait continuer à croître à mesure que la popularité des podcasts augmente, avec une estimation de plus de 28 millions d'auditeurs d'ici 2026.

En 2021, 46 millions de livres sterling ont été dépensés en publicité sur podcast au Royaume-Uni. Statista prévoit que d'ici 2026, ce chiffre passera à 80 millions de livres sterling. En 2020, la publicité moyenne dépensée par auditeur de podcast en Grande-Bretagne était de 2,31 £ , et devrait atteindre 4,14 £ d'ici 2024. Statista prévoit que d'ici 2026, ce chiffre passera à 80 millions de livres sterling.

Le site UK Podcasts répertorie les podcasts britanniques les plus populaires en ce moment. Par exemple, cette semaine, le podcast anglais le plus écouté s’intitule Le journal d'un PDG. Il est présenté par Steven Bartlett qui dirige la société de gestion des médias sociaux, Social Chain. Le podcast présente les réflexions de Bartlett sur ses expériences en tant que PDG, ainsi que des entretiens avec d'autres chefs d'entreprise et entrepreneurs.
Enfin, pour tenter d'être complet, je vous renvoie vers une étude de l'OFCOM (ICI). Vous y trouverez un ensemble de tableaux de données qui fournit des informations sur l'utilisation des podcasts par les britanniques.

Que dire de plus ? J'avais, il y a quelques mois, rédigé un billet sur les potentialités de croissance de l'audio digital pour le marché francophone. Elle sont prometteuses. Selon les projections, 747 millions de personnes parleront français à l’horizon 2070 sur la planète (vous trouverez mon analyse ICI sur mon blog). C’est un gigantesque gisement de réjouissances qui se présente à la radio en particulier, et à l’audio digital francophone en général… Et une bonne nouvelle pour rivaliser avec le podcast anglophone !

Rédigé par Brulhatour le Mercredi 24 Mai 2023 à 13:00 | Commentaires (0)

1 ... « 4 5 6 7 8 9 10 » ... 73