La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Réforme de l’audiovisuel public : ce qui va changer pour la radio

Rédigé par le Lundi 4 Juin 2018 à 15:32 | modifié le Lundi 4 Juin 2018 à 18:07



La ministre de la Culture Françoise Nyssen a dévoilé les grandes mesures de sa réforme. C’est surtout France Télévisions qui va devoir se réformer même si toutes les entreprises publiques, notamment Radio France, vont devoir mieux collaborer. Les syndicats de la Maison Ronde s'inquiètent.


La réforme va surtout impacter l'offre de proximité de Radio France et France Télévisions
La réforme va surtout impacter l'offre de proximité de Radio France et France Télévisions

Les entreprises de l’audiovisuel public vont devoir se serrer la ceinture. C’est, la conclusion, à lire entre les lignes après la présentation des grandes lignes de la réforme de l’audiovisuel public par la ministre Françoise Nyssen ce matin, autour des PDG de Radio France, France Télévisions, France Médias Monde et l’INA. Si France 4 va devoir se réinventer sur le digital en laissant sa fréquence TNT (probablement à franceinfo), Mouv’, la radio jeune de Radio France, qui devait subir le même sort semble avoir sauvé ses fréquences hertziennes, après des résultats d’audience Médiamétrie en progression ces derniers mois. Après l’information, avec franceinfo, c’est du côté de la proximité que France Télévisions et Radio France vont devoir faire cause commune.


Si la fusion France 3 – France Bleu semble abandonnée, au sens strict du terme, des programmes communs vont être lancés, notamment des matinales et des émissions politiques.  A la rentrée, deux stations locales de France Bleu expérimenteront une double diffusion radio/télévision pendant les matinales, a indiqué la patronne de Radio France Sibyle Veil.

Fusion dans le numérique ?

Concernant le numérique, le SNJ s’inquiète déjà d’un transfert de la rédaction web de France Bleu chez France Télévisions, après les déclarations de la Présidente de France Télévisions Delphine Ernotte: "France 3 et France Bleu feront cause commune sur le numérique, comme France Télévision et Radio France l'on fait pour France Info. Et comme on se dit souvent avec Sibyle, comme c'est déjà le cas sur France Info : la radio fera de la radio, la télé fera de la télé, et ensemble nous ferons le numérique". "Il est hors de question qu'un mariage forcé vienne amputer France Bleu de son site et de son appli, c'est-à-dire de son avenir" écrit le SNJ Radio France dans un communiqué. "Le SNJ Radio France n'acceptera pas que Radio France se prive d'une si grande part de sa raison d'être. Sibyle Veil doit elle aussi refuser le sacrifice du réseau Bleu et le dire très vite". La Présidente de Radio France va devoir trouver les bons mots pour convaincre les syndicats maisons de l’intérêt de ce nouveau projet… et prendra certainement l'exemple de franceinfo qui a nettement, au final, renforcé la radio. 


François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio, coordinateur de la rédaction à Paris, diplômé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Octobre 2018 - 11:09 Soprana en concert gratuit NRJ à Villeurbanne