La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

Que retiendra-t-on de cette année 2019 ?

D’abord, des programmes relativement figés. La radio a connu peu de grands changements entre la fin de la saison précédente et la nouvelle, qui a débuté en septembre dernier. Ce n’est pas franchement un signe de mauvaise santé mais certainement pas un signe de bonne santé. Des programmes qui n’évoluent pas, ou peu, sont souvent le signe que la radio ne veut pas prendre de risques parce que ses marges de manœuvre sont réduites.

Ensuite, les audiences en baisse. En septembre, la radio a fait sa rentrée la tête basse : elle a perdu précisément 1 126 000 auditeurs en 12 mois seulement et a enregistré 76,5% d'audience cumulée contre 78,6% il y a un an. Ce n’est pas de bon augure. Cette baisse devrait naturellement se poursuivre, probablement même s’intensifier. La radio n’est plus la seule à occuper le terrain de l’immédiateté et du direct et la concurrence est féroce.

Enfin, l’engouement pour l’audio digital. C’est, une nouvelle fois, le grand gagnant de cette année 2019 avec aussi le développement des matinales filmées. Les radios ont tout intérêt à prendre le train en marche comme elles ont tout intérêt à aller chercher l’audience là où elle se trouve y compris sur le DAB+ qui devrait, à terme, permettre de limiter la casse et sonner le glas d’une saturée et calcinée modulation de fréquence. On se demande d’ailleurs pourquoi la FM n’a pas encore tiré sa révérence quand on voit tous les avantages que propose la technologie du DAB+.
 
À l’aube de 2020, il est encore symptomatique d’observer les professionnels de la radio s’interroger sur la perte de vitesse de la radio. Est-ce à dire que l’on aurait définitivement oublié ce qui a fait jadis sa force et donc son succès ?
Joyeux Noël à vous tous.

 

Brulhatour
 

Le Mag sur le Web
En 2014, la radio jeune de Radio France était devenue la chaîne de trop. Son audience avait chuté à moins de 200 000 auditeurs et certains demandaient une extinction des fréquences et un basculement sur le digital. Recruté par le PDG de l’époque Mathieu Gallet, Bruno Laforestrie, fondateur de la...  
Rentrée compliquée pour les musicales. L’enquête 126 000 Radio de Médiamétrie sur la période septembre-octobre révèle une perte globale de près de 1% d’audience. Seules deux radios se démarquent modestement : Chérie FM qui gagne 0,1% d’audience mais reste stable en DEA (1h21/jour) et Virgin Radio...  
Chaque jour en France, près de 6 millions d’auditeurs de radios indépendantes ou associatives sont informés par l’A2PRL. Créée en 1984 à l’initiative de l’Agence France Presse, celle que l’on appelait autrefois l’AFP Audio a changé de main en 2004 pour intégrer le groupe Lagardère, avant d’être rachetée, dix ans plus tard, par Mediameeting. Fin 2016, l’A2PRL sort de son cocon toulousain et renforce sa présence sur le terrain en ouvrant un bureau à Paris.  
En Suisse, sur l’Arc jurassien, le groupe BNJ FM réunit chaque jour plus de 150 000 auditeurs sur ses quatre radios : RFJ, RTN, RJB et GRRIF. C’est la troisième audience de Suisse romande, avec une durée d’écoute moyenne de 66 minutes, meilleure que celle des radios rivales au sommet desquelles...  
Dans moins d'un mois, les 23, 24 et 25 janvier 2020, la Grande Halle de la Villette accueillera, pour la 5e année consécutive, une nouvelle et 16e édition du Salon de la Radio et de l'Audio Digital. Événement inscrit dans la saison radiophonique européenne, ces 3 journées permettent, comme chaque année, de prendre le pouls de l'industrie.  
Pendant que la Chine a fait le choix de développer le DRM avec l'Institut allemand Fraunhofer, Deutschlandradio mise sur son application pour smartphone Dlf Audiothek. Lancée il y a deux ans, Dlf Audiothek (pour Android et iOS) permet aux utilisateurs d'écouter les contributions et les flux live des trois programmes : Deutschlandfunk, Deutschlandfunk Kultur et Deutschlandfunk Nova.  
Parce qu’au dernier moment, il nous manque toujours LA bonne idée qui fera mouche pour gâter un proche, un ami ou même un collègue, La Lettre Pro de la Radio a fouillé les boutiques en ligne et sélectionné pour vous dix idées de cadeaux originaux à déposer au pied du sapin.  
L'agrément des auditeurs aux 20 titres les plus entendus en radio (source Yacast/panel de 146 stations). Une enquête HyperWorld auprès de 300 répondants entre 15 et 49 ans, menée du 27 novembre au 5 décembre 2019 en France métropolitaine, auprès des auditeurs réguliers de stations musicales.  
À vos agendas ! La seconde partie de cette saison radiophonique sera ponctuée par plusieurs événements européens à ne pas manquer. Si vous aimez conjuguer la radio et sa pratique au futur, vous n'aurez que l'embarras du choix, à commencer par l'événement où il faudra être : le Salon de la Radio et de l'Audio Digital, dans moins d'un mois.  
Selon plusieurs sources (Magna/IPG Mediabrands, Kantar, GroupM, Zenith…), le marché publicitaire radio devrait être stable en 2020, notamment grâce au digital, seul levier de croissance pour les médias traditionnels. Les radios qui ont déjà enclenché le processus de transformation visent jusqu'à 20% de revenus digitaux en 2020. Les nouvelles sources de revenus se concentrent autour de l'audio digital, des réseaux sociaux, des datas et bientôt des podcasts.  
1 2 3 4 5 » ... 80