La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio


Coup de tonnerre

Le printemps marque le retour progressif des orages. Le premier coup de tonnerre s'est fait entendre le 15 avril dernier, lors la publication de la 3e et avant-dernière 126 000 Radio de la saison. Et quel coup de tonnerre ! On apprenait ce matin-là que la radio avait perdu 2 145 000 auditeurs en seulement un an. L'annonce a provoqué bien plus que des étincelles. Et l'arrestation d'un suspect : la Covid-19. Il est vrai que la crise sanitaire ne facilite pas la tâche des professionnels puisqu'elle modifie les comportements d'écoute et donc, impacte la mobilité des auditeurs. Pour autant, les causes de cet orage sont apparues il y a déjà longtemps.

La tendance baissière de l'audience de la radio en France ne date pas de mars 2020, même si ce processus s'est accéléré à cause du contexte sanitaire. Cette tendance baissière s'impose dès l'année 2012. Depuis, elle ne s'est jamais inversée. L'audience cumulée de la radio est passée de 82,1% en 2012 à 73,2% en 2021. Près de dix points perdus en près de dix ans.

La radio a besoin de temps long pour s'installer comme pour dévisser. Une décennie suffit amplement pour voir se dessiner des courbes et cette nouvelle période qui s'ouvre devant nous. Celle du morcellement et du tassement des audiences. Pour autant, la radio reste un média puissant grâce à ses 40 121 000 auditeurs quotidiens. Mais gageons que cet orage n'est pas encore terminé et qu'il nous réserve un autre coup de tonnerre : passer en dessous des 40 millions d'auditeurs quotidiens. Plus qu'un symbole, ce ne serait pas une bonne nouvelle, l'année où la radio fête ses 100 ans et les 40 ans de la FM.

J'ai bien ma petite idée sur les raisons de ce gros grain. La démocratisation du haut débit et la 4G, disponibles désormais dans la campagne la plus reculée, qui sont d'abord des adversaires redoutables de la radio. Ils le resteront encore longtemps. Car vraisemblablement, cette situation du "Je t'aime… moi non plus" n'en est qu'à ses débuts.
 

Brulhatour

Le Mag sur le Web
2021 marque un double anniversaire : les 100 ans de la radio et les 40 ans de la FM. Sous l'impulsion du Conseil supérieur de l'audiovisuel, l'idée, évoquée lors du Salon de la Radio en 2020, se concrétise finalement. Alors que les phases du déconfinement ont commencé en France, les opérateurs ont maintenant toutes les cartes en main pour faire de ces anniversaires une réussite.  
Du lundi 31 mai au vendredi 3 juin, les radios sont invitées à célébrer la radio. Et à chaque journée, sa thématique spécifique. Le site fetedelaradio.com, qui offre tous les outils de communication nécessaires, centralise aussi l'ensemble des évènements qui seront proposés durant cette semaine anniversaire et même au-delà…  
Les réseaux sociaux ont parfois quelque chose d’imprévisible et ce n’est pas Pat Angeli, animateur du 16-20 et de RFM Night Fever sur RFM, qui dira le contraire depuis le 10 avril dernier et son cadrage au cordeau du titre "Holiday" de Madonna. Celui qui s’étonne de l’emballement généré pour une technique qui est “à la base du métier d’animateur radio” vit la situation avec "beaucoup de plaisir et de détachement" et continue de transmettre sa passion avec style.  
Dans un album de 80 planches paru début avril chez Futuropolis, Vincent Bailly et Tristan Thil retracent l’histoire de la célèbre radio pirate, emblème de luttes, tant pour les ouvriers de la sidérurgie que pour la libéralisation des ondes.  
Sébastien Pesqué, gérant associé de la première régie indépendante de la région Sud, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, ne la cache pas, malgré la crise épidémique et économique, CI Média signe son meilleur début d’année depuis sa création, il y a 15 ans. L’explication tient en une nouvelle approche du marché publicitaire et l’arrivée de nouveaux annonceurs.  
Tout en misant sur l'hyperproximité, Nov FM bouscule les codes de la radio associative. Bien que gérée par des bénévoles, l'antenne de la station de Nord-Ouest Vendée est incarnée par des animateurs et journalistes professionnels, avec un ton et un savoir-faire proches des radios commerciales.  
Rien ne sert de faire comme les autres. Laurent Hongne, le responsable de Melody Vintage Radio, en a la certitude. La conviction de cet homme de média, c’est que "pour réussir, nous devons aller sur des créneaux de niche". Le groupe SECOM a quatre thématiques en TV : le vintage avec Melody TV, le bien-être avec MyZen TV, l’art avec Muséum TV et l’info locale avec BFMTV Grand Lille. Il en sera de même en radio. Bruno Lecluse, qui a fondé SECOM en 2001, a édité 12 chaînes de télé distribuées dans 98 pays.  
Depuis 1945, Radio Liban 96.2 FM fait rayonner la francophonie dans un pays riche en disparités ethniques, culturelles et linguistiques, situé entre Orient et Occident. Une mission de service public dont le savoir-faire compte bien se faire savoir, au pays du cèdre comme au-delà de ses frontières.  
Le souci permanent du recrutement conduit Radio France à innover. La 1re Académie d’été offre l’opportunité à des dizaines de candidats de faire leurs premiers pas dans la Maison ronde. Cette démarche entre dans le programme Égalité 360° tourné vers la diversité.  
Deux ans après avoir quitté l’ARRA, les huit radios fondatrices du Collectif des Radios Libres d’Occitanie en ont accueilli sept autres. Le Collectif prend de l’envergure pour porter la voix des radios associatives et défendre leurs intérêts devant les différentes instances.  
Deux ans après son arrivée en France, le Suédois Acast, leader mondial du podcast, s’apprête à lancer Acast + : une caisse à outils destinée aux éditeurs de podcasts, pour les aider à développer la monétisation de leurs contenus, en complément de la publicité.  
Radio Notre Dame, radio catholique et généraliste d’Île-de-France, créée en 1981 par le cardinal Jean-Marie Lustiger, suivie sur Internet dans de nombreux pays et très appréciée pour ses émissions au cœur de la spiritualité et des grands enjeux humains, s’est donné pour mission de développer des programmes destinés aux radios chrétiennes francophones dans le monde.  
À la rédaction, on a découvert ce service un peu par hasard. À La Lettre Pro de la Radio, on a voulu en savoir plus sur celui qui était derrière Komogo, un particulier, fan de radio mais toujours professionnel du secteur. L’homme souhaite rester discret sur son identité. Comme si ce site de piges était un bêta-test pour une poignée de fous de radio !  
1 2 3 4 5 » ... 71