ÉDITO 101 : S'adapter aux nouveaux usages

On ne veut pas jouer les Cassandre, mais il y a fort à parier que les radios qui ne feront pas le choix de cette adaptation aux nouveaux usages débuteront sans le savoir un long cycle de ronronnement avec les conséquences qui vont avec. Les modes de consommation de la radio changent, vite. Jamais ils n’ont d’ailleurs évolué aussi rapidement. Et gare à celles et ceux qui ne s’adaptent pas devant l’offensive des podcasts ou devant l’émergence des nombreuses plateformes qui proposent une offre musicale jusqu’ici jamais vue et jamais entendue…
 
Le champ des possibles est infini. L’horizon presque inconnu. Mais les nouvelles générations semblent prendre une autre direction. Probablement moins formatées à la radio traditionnelle que leurs aînés et prêtes, surtout curieuses, à utiliser de nouveaux outils et à aborder cette nouvelle façon de consommer : où je veux, quand je veux et comme je veux.
Les assistants vocaux ne sont certainement que le début d’une longue histoire. Il faut, coûte que coûte, s’y faire une place. Jouer des coudes et bien plus encore. Le DAB+, l’IP, les flux numériques constituent aussi des leviers de croissance. Il faut y investir, quitte à y laisser quelques plumes ou changer de direction au gré des vents. Mais qui peut affirmer, quand on observe la vitesse à laquelle ces technologies évoluent, que ces nouvelles contrées seront celles où veulent vivre vos auditeurs ?
 
Cette adaptation des auditeurs aux nouveaux usages doit passer obligatoirement par une adaptation des éditeurs. Une nouvelle façon de penser, d’abord la radio et, ensuite, de la fabriquer. C’est un challenge formidable pour les radios françaises et certainement la promesse de nouveaux formats ou de nouveaux contenus pour les auditeurs.
Dans un monde radiophonique qui bouge toujours, qui tangue parfois, vous devez appareiller pour un grand voyage qui sera ponctué par des escales avec leur lot d’avaries et de belles découvertes. Sans le savoir, dans vos studios, vous êtes les Magellan de la radio. Et l’industrie que vous représentez si brillamment, vieille déjà de près d’un siècle, n’en est encore, soyez-en sûr, qu’à ses tout premiers balbutiements.

Brulhatour
 
Le Mag sur le Web
Georges Lang célèbre ses 45 ans de radio. Une longévité exceptionnelle pour un homme de radio passionné atypique.  
Pour la quatrième saison, sous l’impulsion des Ateliers de Création, Serge Fournel est aux commandes de L’éphéméride de France Bleu. Un travail de recherche millimétrée, véritable figure de proue des programmes de l’une des stations du service public.  
Tous les mois, retrouvez nos infographies exclusives avec les principaux chiffres clés de la radio.  
Le Rico Show est le nouveau rendez-vous des soirées de NRJ depuis la fin de ce printemps. Une ascension fulgurante d’un pur produit de la télévision que rien ne destinait à faire de la radio.  
Imitateurs ou chroniqueurs, les trublions des matinales offrent aux auditeurs une "parenthèse enchantée". Ils parfont l’actualité, croquent ses acteurs et détournent l’histoire. Les humoristes ont une place de choix, que personne ne peut leur ravir.  
À l’heure où Laurent Guimier réfléchit à la prochaine grille d’Europe 1, Circuits courts lui donne, assurément, du grain à moudre. En une saison, Maxime Switek et Anne Le Gall ont installé un rendez-vous inédit, une vraie bouffée d’oxygène.  
Tous les mois, La Lettre Pro de la Radio vous fait découvrir les coulisses d’un CTA (Comité territorial de l’audiovisuel), antenne régionale du Conseil supérieur de l’audiovisuel. 9e étape avec le CTA Réunion-Mayotte.  
Une opération extérieure déployée en moins de deux heures, avec captation, réalisation embarquée et liaison sécurisée avec les studios ? Ce type d'exercice périlleux et autrefois très coûteux est devenu une routine pour Radio Espérance grâce à l'audio sur IP…  
On le connaît pour être le présentateur déjanté de Groland. Mais Jules-Édouard Moustic est aussi un passionné de musique et plus particulièrement de black music. Il a animé et réalisé le Mouv’stic mix sur Mouv’ et lance en 2017 sa webradio "I Have A Dream". Un rêve de gosse.  
Ceux qui ont vécu à l’étranger pendant des années ont parfois du mal à revenir en France. La journaliste radio Marjorie Murphy en fait l’expérience depuis son retour du Canada il y a trois ans. Et en guise de solution, elle crée un podcast pour les Ex Expats.  
1 2 3 4 5 » ... 58