La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Europe 1 version Guimier : acte II

Rédigé par le Lundi 7 Janvier 2019 à 06:39 | modifié le Lundi 7 Janvier 2019 à 08:46



Ce lundi 7 janvier, la station du groupe Lagardère fait sa rentrée, après une première partie de saison placée sous le signe de la relance et du déménagement. Même si les résultats d’audience se font encore attendre, Laurent Guimier garde le cap et en dit plus sur la nouvelle émission de Karl Zero qui arrive ce lundi sur la grille. Par ailleurs, Europe 1 va lancer une grande campagne de communication.


Dès ce lundi, sur Europe 1, Karl Zero sera en face des Grosses Têtes de RTL.
Dès ce lundi, sur Europe 1, Karl Zero sera en face des Grosses Têtes de RTL.

"Nous sommes sur la bonne voie. Il faut ajuster petit à petit. On ne s’attend pas à remonter dans les mois qui viennent mais nous allons êtres patients au quotidien, cela va finir par payer". Dans une interview à La Lettre Pro de la Radio le 20 décembre dernier, Arnaud Lagardère a prévenu : le chemin s’annonce long et difficile dans la reconquête des auditeurs par Europe 1, quitte à préparer les esprits, quelques jours avant la publication des audiences de la radio pour la période novembre - décembre 2018, le mardi 15 janvier prochain à 8 heures, par Médiamétrie, à suivre sur lalettre.pro.

Nikos Aliagas bien placé dans un sondage

Une lueur s’espoir est venue d’un sondage  OpinionWay publié par nos confrères de TV Magazine, qui hisse Nikos Aliagas en 3ème position des animateurs radio en matinale généraliste (avec 19 %), derrière les deux poids lourds historiques Yves Calvi sur RTL (28 %) et Jean-Jacques Bourdin sur RMC (24%) et surtout devant le duo Demorrand / Salamé (12 %) sur France Inter, pourtant première matinale de France. De quoi réchauffer le coeur des dirigeants d’Europe 1, dont Etienne Guffroy, directeur adjoint des antennes des radios de Largardère qui s’en est félicité dans un tweet "Nikos déjà sur le podium après seulement 4 mois", repris également par Laurent Guimier.


"Le paysage radiophonique a besoin d’un Europe 1 qui va bien"

"On est dans une course de fond, je suis très optimiste pour le média que l’on est entrain de fabriquer. C’est très dur, souligne Laurent Guimier à La Lettre Pro de la Radio". "Le marché est très dur. Le 15 novembre, nous avons pu le voir. On a beaucoup parlé de la performance d’Europe 1 car nous étions les seuls à avoir modifié notre grille mais en toute objectivité : il faut regarder le marché des radios, notamment des matinales, le volume des auditeurs bouge beaucoup d’une vague à l’autre." Le Vice-PDG d'Europe 1 reprend même le souhait de ses concurrents : "le paysage radiophonique a besoin d’un Europe 1 qui va bien."

Concurrencer Les Grosses Têtes ?

Preuve que le cap est gardé, les changements de grille après la trêve des confiseurs s’annoncent homéopathiques. Seul Karl Zero, qui produit déjà de fausses publicités depuis la rentrée sur Europe 1, reprend la tranche 16h / 17h, laissée par Laurence Boccolini. 
L’ancien animateur de Canal + va-t-il animer une émission susceptible de concurrencer Les Grosses Têtes de Laurent Ruquier sur RTL ? Laurent Guimier reste humble. "On s’inscrit dans ce que faisait Laurence Boccolini : un invité, Karl Zero et des auditeurs, on joue… On s’approchera un peu plus de l’actualité du jour ou du moment. Ça va être quelque chose d’assez détonnant. Karl Zero va vous étonner sur Europe 1 ! ".
Deuxième étage de la fusée de la relance opérée par Laurent Guimier, Europe 1 va lancer une grande campagne de communication d’ci quelques jours. Mais il faudra attendre certainement les chiffres de Médiamétrie publiés mi-avril pour en mesurer les effets...


François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio, coordinateur de la rédaction à Paris, diplômé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).