La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias

Arnaud Lagardère à La Lettre Pro : "On ne s’attend pas à ce qu’Europe 1 remonte dans les mois qui viennent"

Rédigé par le Jeudi 20 Décembre 2018 à 15:00 | modifié le Vendredi 21 Décembre 2018 à 14:44



Le PDG du groupe Lagardère a inauguré, ce jeudi matin, aux côtés de Laurent Guimier, vice-PDG d'Europe 1, Virgin Radio et RFM, et du ministre de la Culture Franck Riester le grand studio Pierre Bellemare dans le nouvel immeuble du groupe dans le XVème arrondissement de Paris. A cette occasion, Arnaud Lagardère, plutôt rare dans les médias, a accordé un entretien à La Lettre Pro de la Radio. Il s'exprime sur la relance d'Europe 1 mais aussi sur sa stratégie de recentrage dans les médias. Le groupe a annoncé, ce jeudi soir, la nomination de Constance Benqué, DG du pôle médias.


Ce jeudi matin, Arnaud Lagardère, lors de l'inauguration du nouveau grand studio Pierre Bellemare à Europe 1 / Photo Service Presse Europe 1
Ce jeudi matin, Arnaud Lagardère, lors de l'inauguration du nouveau grand studio Pierre Bellemare à Europe 1 / Photo Service Presse Europe 1


LLPR - Vous inaugurez le grand studio Pierre Bellemare dans les nouveaux locaux de vos radios. C’est une étape émouvante pour vous ?
Arnaud Lagardère - C’est surtout émouvant quand on a mon âge. J’ai vécu aux côtés de Pierre Bellemare depuis ma plus tendre enfance. Il a tout fait à Europe 1 et, évidemment, il nous manque. C’est important de lui rendre hommage par le plus grand studio de la radio car il voyait les choses en grand ! C’est à la fois un grand bonheur et une petite émotion.

LLPR - Ce déménagement est une grande étape pour Europe 1, 63 ans après sa création. La station est en difficulté et dans une phase de relance… Quelle est votre vision de la situation actuelle ?
AL - Europe 1 est en convalescence. Mais il ne faut jamais insulter l’avenir : quand on est en haut, ce qui nous est arrivé, et qui nous arrivera à nouveau, c’est une position fragile. Là, on est dans le dur et ce n’est pas une position facile. C’est une période intéressante pour les équipes même si je ne la souhaite à personne. Nous y passons beaucoup de temps. Mais ce que je peux dire à tous : nous sommes à Europe 1 depuis toujours et nous y resterons pour toujours.
"Nous sommes à Europe 1 depuis toujours et nous y resterons pour toujours."

LLPR - Que répondez-vous aux spéculations sur une vente de la station ?
AL - 
Europe 1 ne sera jamais à vendre. Dans l’histoire du groupe, Europe 1 est venue bien avant les autres médias. Nous avions de la technologie avec Matra, puis l'acquisition d’Hachette est arrivée bien plus tard. Vous comprenez donc qu’Europe 1 a une place à part. C’est une maison que je traite donc différemment.

LLPR - Laisserez-vous du temps à Laurent Guimier, plus qu’à son prédécesseur ?
AL - 
Le temps est essentiel. Vous allez me demander : si il est essentiel pour Laurent, pourquoi ne l’était-il pas pour son prédécesseur ? A l’époque, nous avions estimé que la grille, mais aussi l’équipe, avait atteint une position qui n’était plus tenable. Maintenant, nous sentons que les études qualitatives sont bonnes, nous avons de très bons retours. Nous sommes sur la bonne voie. Il faut ajuster petit à petit. On ne s’attend pas à remonter dans les mois qui viennent mais nous allons êtres patients au quotidien, cela va finir par payer.

LLPR - Pour la première fois, vous réunissez l’ensemble de vos médias dans un seul bâtiment, dans le 15ème arrondissement de Paris. Pour quelle(s) raison(s) ?
AL - En terme de culture, il fallait changer quelque chose. Je pense qu’il y a pas mal de choses à faire entre Europe 1, le JDD et Paris Match. On ne va pas mutualiser les rédactions car chacune a un rythme de vie très particulier. Mais je pense que c’est bien de les rejoindre, que les équipes se croisent, se voient, et échangent. Cela ne peut être que positif.

LLPR - Vous avez cédé plusieurs titres de presse, comme Télé 7 Jours ou Elle. Avez-vous d’autres projets de vente ?
AL - Les titres de presse sont cédés mais nous conservons Paris Match et le JDD, point final. Sur les télés, nous sommes en négociations assez avancées sur Gulli et les autres chaînes thématiques ainsi que sur la production audiovisuelle. C’est un grand recentrage que j’ai décidé il y a deux ans et que nous allons poursuivre, à notre vitesse et dans l’intérêt du groupe. Toute cette somme sera réinvestie dans le livre, le retail et nos autres métiers, comme les radios et les journaux.
"Nous sentons que les études qualitatives sont bonnes, nous avons de très bons retours."

[MISE A JOUR] - Constance Benqué nommée directeur général de Lagardère News

Arnaud Lagardère a nommé Constance Benqué Directeur Général des activités médias du groupe Lagardère (Lagardère News), qui regroupent Europe 1, Paris Match, Le Journal du Dimanche, Lagardère Live Entertainment, Elle International, Virgin Radio et RFM, annonce le groupe dans un communiqué. Auparavant, Constance Benqué était DG de Elle International.

Voici le nouvel organigramme dévoilé :
Laurent Guimier est Vice-Président Directeur Général des radios Europe 1, RFM et Virgin Radio
Hervé Gattegno est Directeur de la rédaction du Journal du Dimanche
Olivier Royant est Directeur de la rédaction de Paris Match
Jérôme Langlet est Président-Directeur Général de Lagardère Live Entertainment
 
Ces activités médias seront directement rattachées, comme Lagardère Ressources, à Lagardère SCA.
Constance Benqué annoncera prochainement les nominations à la direction des fonctions support (direction financière, direction des ressources humaines, direction juridique, etc.).


François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio et Le POD., coordinateur de la rédaction à Paris,... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).