La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Europe 1 / Laurence Boccolini : Laurent Guimier s’explique

Rédigé par le Mardi 4 Septembre 2018 à 15:00 | modifié le Jeudi 6 Septembre 2018 à 13:42



Une semaine après le lancement de la nouvelle grille de rentrée, la station a annoncé, par la voix de Laurent Guimier, une modification de la grille de fin d’après-midi. Une case "sinistrée" depuis des années et fortement concurrencée par Les Grosses Têtes de RTL. Le vice-PDG d'Europe 1 explique cette décision.



La mise en scène avait fait sourire sur Twitter vendredi dernier. "Jusqu’à 18 heures, j’ai un souci" explique Laurence Boccolini à son patron Laurent Guimier. "J’ai piscine… Parce que j’ai décidé de prendre soin de mon corps, j’ai piscine à 17 heures".
Devant l’inquiétude de Laurent Guimier, qui lui demande "comment on fait ?", Laurence Boccolini lui lance alors un "plan B ". "B" comme Matthieu Belliard, du nom de l’animateur qui va reprendre la deuxième partie de la tranche de l’animatrice. Résultat : depuis lundi, Mathieu Belliard gagne une heure et présente 3 heures d’information de 17h à 20h. 

Une offre innovante sur une case sinistrée

Dans une interview accordée à La Lettre Pro de la Radio qui sera publiée en intégralité dans notre prochain magazine à paraître mi-septembre, le vice-PDG d’Europe 1 s’explique : "Je l’avais dit, on attendrait pas 1 mois, 3 mois ou 6 mois avant de prendre des décisions urgentes ou évidentes. Au terme d’une semaine, on a estimé que l’énergie qu’elle déployait (Laurence Boccolini, NDLR) allait mieux sur une heure que sur deux ".
Une décision qui est aussi une promotion pour la nouvelle recrue Mathieu Belliard, venu de RMC, dont les débuts sont qualifiés de "très prometteurs" par Laurent Guimier. Il faut dire que cette tranche de l’après-midi est sinistrée depuis le départ de Laurent Ruquier à RTL. "Sur cette case, on se doit d’innover et de ne pas attendre. On s’est rendu compte que pour un public plus jeune et plus provincial, il y a une demande pour une offre d’information un peu différente." 
"Nous avons pris la décision que nous aurions prise dans deux mois, autant la prendre sans drame, sans sanction. Au bout d'une semaine, on ne peut pas dire qu’une audience s’effondre, c’est juste du ressenti. Laurence est essentielle à la grille et il faut qu’elle s’y sente bien, entre 16h et 17h"  conclut-il.



François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio, coordinateur de la rédaction à Paris, diplômé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 16:17 La croissance de l'Audio Digital se poursuit