La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias

Étude : 46% des Français ont déjà utilisé un assistant vocal

Rédigé par le Mardi 28 Mai 2019 à 16:24 | modifié le Mardi 28 Mai 2019 à 16:24



Cet après-midi, le Conseil supérieur de l'audiovisuel et Hadopi ont dévoilé une étude particulièrement intéressante sur les enceintes connectées. Selon cette étude, 1 internaute français sur 10 utilise au moins une enceinte connectée. Et, une trentaine de modèles sont actuellement disponibles sur le marché français.


Si 46% des Français ont déjà utilisé un assistant vocal, 11% en sont équipés selon un étude Hadopi CSA © Twitter CSA
Si 46% des Français ont déjà utilisé un assistant vocal, 11% en sont équipés selon un étude Hadopi CSA © Twitter CSA

D'abord quelques chiffres sur ce "marché précoce". 46% des internautes français ont déjà utilisé un assistant vocal, que ce soit sur un smartphone, un ordinateur, une tablette, une enceinte ou une télévision directement connectée à Internet ("smart TV"). Seulement 10% des internautes ont déjà utilisé une enceinte connectée et 11% des internautes possèdent au moins une enceinte connectée à commande vocale parmi les trois marques principales du marché (Google Home, Amazon Echo et Apple Homepod.
Enfin, 80% des utilisateurs réguliers d’enceintes connectées ont recours aux services des plateformes de streaming musical, gratuits ou payants pour écouter de la musique.


Les prémices d'un probable marché

Les éditeurs sont de plus en plus nombreux à développer des offres pour les enceintes connectées, bien qu’aujourd’hui les revenus tirés de ce canal de distribution soient inexistants. Les fabricants d’enceintes connectées, et tout particulièrement Google et Amazon, ont, dès leur lancement, cherché à proposer une offre attractive de médias et de contenus culturels, en nouant des partenariats avec les éditeurs et en mettant en avant leurs propres services. Le référencement des offres sur un terminal sans écran et sans clavier constitue un nouveau défi pour les éditeurs. Les enceintes connectées constituent moins un moteur de recherches que de résultats.

Quatre enjeux liés aux enceintes connectées

L’Hadopi et le CSA ont identifié plusieurs grands enjeux liés au développement des enceintes connectées et des assistants vocaux pour les éditeurs de services audio- visuels et culturels présents dans ces environnements. D'abord, le regain d’intérêt des consommateurs pour les médias sonores ouvre des perspectives de développement pour ces services si les audiences se développent et si les modèles économiques sous-jacents sont équilibrés. Ensuite, le cumul d’intermédiaires puissants entre éditeurs et consommateurs soulève des questions de captation et de répartition de la valeur au détriment des éditeurs en bout de chaîne, dans un contexte d’absence de croissance du marché publicitaire radiophonique.

Un risque d’enfermement des consommateurs

Deux autres grands enjeux ont été identifiées : l’absence d’écran, la réponse unique et les accords commerciaux, font des conditions de reprise et de référencement des services légaux des facteurs plus que jamais déterminants pour la diversité de l’offre, laquelle pourrait néanmoins être favorisée par le développement à venir des services disponibles sur ces terminaux. Et aussi, les spécificités des enceintes connectées, en particulier l’interaction vocale et la concentration des acteurs, créent un risque d’enfermement des consommateurs. Ce risque est accentué par le faible niveau d’information des utilisateurs et le faible recours aux possibilités de paramétrages.

Un simple gadget ?

Les usages sont encore relativement basiques, en dehors de quelques profils initiés qui ont paramétré leurs enceintes pour en utiliser les fonctionnalités les plus avancées. Et parmi les pratiques culturelles, l’écoute de musique est de loin la plus répandue.
Considérées comme un "gadget" par environ un quart des utilisateurs, les enceintes connectées ont encore un potentiel de développement limité en France. On estime que seulement 4 % des internautes non équipés auraient l’intention d’acheter une enceinte connectée en 2019.
Actuellement, une trentaine de modèles d’enceinte connectée sont disponibles sur le marché français. La notoriété de la marque de l’enceinte et le prix ressortent comme les principaux critères de choix des enceintes connectées.

L'étude complète est accessible ICI (qualitative) et ICI (quantitative).


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >