La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Un nouvel habillage pour Europe 1

Rédigé par le Lundi 10 Septembre 2018 à 06:50 | modifié le Lundi 10 Septembre 2018 à 06:50



Les jingles donnent le ton d'une radio. Ils rythment l'antenne et sont le reflet de son identité. Pour cette nouvelle saison, la direction artistique d'Europe 1 a décidé de renouveler l'habillage sonore de la station. Explications avec Xavier Jolly, directeur artistique d'Europe 1.


Une nouvelle mélodie à partir des notes historiques d'Europe 1 / Photo François Quairel
Une nouvelle mélodie à partir des notes historiques d'Europe 1 / Photo François Quairel

Quel ton avez-vous souhaité donner à Europe 1 pour cette nouvelle saison ?
Les maîtres mots qui nous ont guidés pour la nouvelle identité sonore d'Europe 1 sont "vitalité et "énergie". Dans un environnement médiatique très concurrentiel, l'identité sonore se doit d'accompagner et de surligner les changements de grille. Nous avons donc composé et produit tous ces nouveaux élément en cherchant constamment à sonner contemporain et créatif. Quitte à bousculer quelques codes bien installés dans le paysage. Nous avons voulu également retrouver les fondamentaux qui ont fait la musicalité d'Europe 1 : les jingles chantés.

Comment avez-vous choisi les jingles ?
Nous avons cherché une nouvelle mélodie à partir des notes historiques d'Europe 1, une mélodie ascendante qui accompagne la nouvelle dynamique. Ensuite, c'est une grande liberté qui nous a guidés, nous avons juste eu envie d'ancrer ces nouveaux jingles chantés (qui ont souvent une image un peu archaïque) dans une modernité avec des sons et des arrangements très inspirés des productions audiovisuelles.

Cette saison, la direction a souhaité insuffler une nouvelle dynamique au carillon. Comment avez-vous procédé ?
Le carillon est la cellule souche de tout l'habillage. Il n'y a pas de meilleur marqueur pour indiquer un changement de ligne. En revanche, le faire "muter" est un exercice périlleux, comment garder l'essence d'Europe 1 et l'inscrire dans son époque ? Après des dizaines d'essais nous avons fait le choix d'un son résolument électro tout en gardant les cloches statutaires et historiques. Un bon mix entre plus d'un demi-siècle d'histoire radiophonique et un avenir qui s'annonce plein de vitalité et d'énergie.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 09:30 Le pôle radio du groupe M6 en forte progression