La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Le CSA publie une étude sur le sport à la radio

Rédigé par le Mercredi 21 Novembre 2018 à 06:52 | modifié le Mercredi 28 Novembre 2018 à 18:11



Si vous aimez et si vous aimez le sport, voilà une étude particulièrement intéressante. Intitulée "Le sport à la radio : un contenu porteur pour un média en transformation ?", cette étude propose un état des lieux de l’offre de sport en radio et du modèle économique des radios autour de la diffusion de contenus sportifs.



Saviez-vous, par exemple, que la première retransmission sportive radiophonique en France a lieu le 6 octobre 1923, avec le combat de boxe opposant le Français Eugène Criqui au Belge Henri Hebrans ? Ou qu'une étape du Tour de France est radiodiffusée pour la première fois en 1929 ? Cette nouvelle, et intéressante, étude du CSA s'inscrit dans la continuité des travaux du Conseil sur les relations économiques existant entre le sport et la télévision publiés en 2017, et vise ainsi à cerner le rôle du média radio pour le monde sportif. L’encadrement juridique inhérent à la diffusion de sport en radio sera également abordé, en particulier les questions d’accès aux enceintes sportives et du droit à l’information. Enfin, l’évolution des supports, des services et des usages soulève des enjeux pour le secteur de la radio, notamment en matière de sport.

RMC consacre 40% de son temps d’antenne au sport

On y apprend notamment que le sport constitue pour RMC l’un des deux piliers de sa programmation, avec l’information. La station apparait comme la radio référente en termes de sport, la thématique est présente à l’antenne les après-midis et soirées en semaine et le week-end. La radio consacre ainsi 40% de son temps d’antenne à la thématique sportive, avec 12 émissions récurrentes hebdomadaires. Sur Sud Radio, le sport représente 21 heures de programmes récurrents, soit 13 % du temps d’antenne, et principalement autour du rugby (90 % de la programmation sportive). RTL, dont le sport constituait jusque récemment un élément phare de son offre, a vu sa programmation sportive diminuer ces dernières années. En 2013, la radio diffusait 8 émissions hebdomadaires (pour un volume de 27 heures), contre 4 émissions récurrentes aujourd’hui (soit 10 heures).

Foot, rugby et cyclisme

Après le football, les disciplines les plus traitées sont le rugby, le cyclisme et le tennis, à travers le traitement et la couverture de grandes compétitions comme les compétitions nationales et internationales de rugby, le Tour de France, Roland Garros, etc. Les Jeux olympiques ou championnats du monde d’athlétisme et de natation sont aussi couverts de manière importante par certaines radios.
Malgré une baisse leur audience et une pression sur leurs recettes publicitaires, les éditeurs de radio continuent d’investir dans le sport, pour leur offre hertzienne et leurs déclinaisons numériques. Notons que le cadre juridique français protège l’accès des journalistes aux enceintes sportives et toute station a le droit de diffuser gratuitement le commentaire oral d’une manifestation.
L'étude complète est ICI.



Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Décembre 2018 - 06:41 DAB+ : maintenant il faut s'équiper