La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias

Elections européennes : le CSA détaille ses recommandations aux médias audiovisuels

Rédigé par le Mardi 16 Avril 2019 à 08:00 | modifié le Mardi 16 Avril 2019 à 13:09



Le Conseil a présenté les recommandations qui s’appliquent depuis le lundi 15 avril en vue des élections européennes qui auront lieu le dimanche 26 mai. Les télévisions et les radios sont soumises à la délicate règle de l’équité.


La nouveau collège du CSA présidé par Roch-Olivier Maistre.
La nouveau collège du CSA présidé par Roch-Olivier Maistre.

C’est une règle bien rodée à laquelle les télévisions et les radios doivent se soumettre à quelques semaines d’un scrutin. A l’occasion des élections européennes du 26 mai prochain, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a détaillé les obligations, sur le principe de l’équité, auxquelles tous les radios et les télévisions doivent se soumettre. Pendant les six prochaines semaines, le traitement de la campagne électorale va être passé à la loupe par le régulateur. « Encore à la Cour des Comptes, je venais juste d'être nommé que je recevais déjà des alertes sur les questions du pluralisme » a avoué Roch-Olivier Maistre le nouveau président du CSA en poste depuis début février.

Le principe de l'équité

"Le principe est de vérifier qu’il n’y a pas un déséquilibre qui s’installe sur l’ensemble de la période » a justifié la nouvelle conseillère en charge du pluralisme et ancien directrice de l'information de l'AFP, Michèle Léridon, pour elle cette règle permet de « sortir du simple ressenti". Ce principe de l’équité, entre les différentes listes candidates au scrutin, mixe le quantitatif et la qualitatif. Elle est appréciée selon différents critères : estimations dans les sondages, résultats aux précédentes élections, nombre de parlementaires, mais aussi « la capacité à animer la campagne ». L’analyse s’annonce donc particulièrement délicate pour les Sages qui mobilisent une équipe d'une dizaine de personnes.


Concrètement, les télévisions et les radios, dont RTL, Europe 1, RMC, BFM Business, Radio Classique, RFI, Sud Radio, France Info, France Inter et France Culture devront fournir, chaque lundi pendant cette période, une décompte précis des temps de parole. "La plupart d’entre elles utilisent le même logiciel que le CSA, nous avons donc la même méthodologie"  a-t-on expliqué au CSA. Des contrôles aléatoires seront effectués pendant cette période, et le collège pourra prononcer des sanctions en cas de non-respect de ces recommandations qui s’appliquent donc à l’ensemble des télévisions et radios.


François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio et responsable du magazine Le POD., premier guide du... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >