La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Suisse : stabilité de l’audience radio au 1er semestre 2019

Rédigé par le Vendredi 19 Juillet 2019 à 10:10 | modifié le Vendredi 19 Juillet 2019 à 10:10



Les diffuseurs radio et TV en Suisse peuvent continuer à compter sur une audience stable et sur des durées d’utilisation élevées. Durant un jour moyen, la radio linéaire atteint les quatre cinquièmes et la télévision les deux tiers de la population résidente à partir de 15 ans. Chaque adulte du pays passe 229 minutes par jour en moyenne à écouter la radio et à regarder la télévision.



En Suisse romande, la demande de programmes radio et TV est parfaitement stable, puisque les taux de pénétration des deux médias au premier semestre 2019 y sont identiques à ceux du premier semestre 2018, soit 79% pour la radio et 68% pour la télévision. En Suisse alémanique, ces taux sont respectivement de 82% et de 66%, ce qui représente un recul d’un point de pourcentage par rapport à 2018, pour l’un comme pour l’autre. En Suisse italienne, la pénétration de la télévision a également reculé d’un point de pourcentage pour s’établir à 76%, tandis que celle de la radio a au contraire progressé d’un point de pourcentage pour atteindre 86%.


En termes de budget-temps également, l’utilisation de la radio et de la télévision n’a que peu varié par rapport au premier semestre 2018, comme le montrent les durées d’écoute et de visionnage. Ces deux indicateurs renseignent sur le nombre de minutes par jour pendant lesquelles une personne en Suisse écoute la radio ou regarde la télévision. Ils tiennent compte de la totalité des personnes et non seulement de celles qui allument effectivement leur radio ou leur TV. Il en ressort que chaque personne âgée d’au moins 15 ans écoute la radio et regarde la télévision pendant 229 minutes par jour en moyenne, soit pendant près de quatre heures. À l’échelle de la Suisse, cette durée d’utilisation totale se répartit comme suit: 93 minutes pour la radio et 136 pour la télévision.


Par rapport à l’année précédente, la durée d’utilisation des deux médias a légèrement progressé en Suisse romande, passant de 77 à 80 minutes pour la radio et de 150 à 151 minutes pour la télévision. En Suisse alémanique, les deux médias accusent au contraire un recul, qui est minime pour la radio (de 99 à 98 minutes) et un peu plus important pour la télévision (de 134 à 128 minutes). En Suisse italienne, la durée d’utilisation de la radio a augmenté, passant de 90 à 97 minutes, tandis que celle de la télévision a diminué de 191 à 186 minutes.


En raison de la grande stabilité de l’audience radio et TV, on n’observe aucun changement de fond sur le marché suisse des médias audiovisuels: la radio atteint toujours davantage de personnes que la télévision, qui présente en revanche une durée d’utilisation nettement plus élevée. De plus, la radio est davantage écoutée en Suisse alémanique et en Suisse italienne qu’en Suisse romande, tandis que la télévision bénéficie d’une plus large audience en Suisse latine que dans la principale région linguistique du pays.
Pour des raisons à la fois méthodologiques et d’économie de recherche, les systèmes de mesure de Mediapulse SA ne couvrent pas la consommation de radio et de télévision sous toutes ses formes, si bien que les chiffres présentés tendent plutôt à la sous-estimer. Ainsi, l’utilisation de la télévision dans des lieux publics ou sur des appareils mobiles n’est pas mesurée. Pour la radio, c’est l’écoute en différé ou au moyen d’un casque qui n’est pas prise en compte.


Les chiffres de l'audience Deutsche Schweiz : ICI
Les chiffres de l'audience Svizzera italiana : ICI


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 13 Décembre 2019 - 15:30 L'audience des radios aux Antilles

Vendredi 13 Décembre 2019 - 12:25 Un podcast d'investigation pour Binge Audio