La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Les auditeurs canadiens n’ont pas abandonné la radio AM/FM

Rédigé par le Vendredi 1 Juin 2018 à 09:00 | modifié le Vendredi 1 Juin 2018 à 16:37



Le CTRC (Conseil de la Radiodiffusion et des Télécommunications Canadiennes) a examiné l’avenir de la distribution de la programmation au Canada et la mesure dans laquelle le milieu pourra soutenir un marché interne dynamique qui demeurera concurrentiel dans le nouvel environnement mondial. Quelques résultats.


La radio AM/FM est de loin la principale source de contenu audio utilisée en voiture - Source : Edison (Infinite Dial Survey)
La radio AM/FM est de loin la principale source de contenu audio utilisée en voiture - Source : Edison (Infinite Dial Survey)
Alors que le Canada s’apprête à examiner la Loi sur la radiodiffusion et la Loi sur les télécommunications, de nouveau rapport offre des données contextuelles importantes, brossant un portrait fondé sur une recherche empirique sur le marché actuel et son orientation éventuelle. Ce faisant, il permet de déterminer des trajectoires probables de ce marché pour l’avenir en fonction des tendances actuelles ainsi que de facteurs importants qui pourraient influencer ce portrait.  

Les auditeurs canadiens n’ont pas abandonné la radio AM/FM. Au contraire. Même les auditeurs qui se sont tournés vers les services audio en ligne et satellite consomment encore, en grand nombre, la radio AM/FM. Ce sont les émissions radio AM/FM en direct qui ont lentement, mais sûrement perdu de leur popularité, et ce, tant dans le marché de langue française que dans celui de langue anglaise. À l’instar des tendances en matière de visionnement, le déclin de la radio est attribuable au choix accru alimenté par les nouvelles plateformes technologiques. Alors que d’autres plateformes de musique émergent, il n’est pas surprenant que le temps que les Canadiens consacrent à l’écoute des stations de musique soit à la baisse, bien qu’il s’agisse d’une baisse graduelle. L’avantage de la radio pour l’instant est son omniprésence et sa facilité d’utilisation dans la voiture.

Le temps consacré à l’écoute de stations de radio musicales est en baisse - Sources : Estimations du CRTC (cahier d’écoute automnal de Numeris, données recueillies par le CRTC)
Le temps consacré à l’écoute de stations de radio musicales est en baisse - Sources : Estimations du CRTC (cahier d’écoute automnal de Numeris, données recueillies par le CRTC)

La plupart des Canadiens écoutent de la musique à la radio et en ligne - Source : EKOS (2018)
La plupart des Canadiens écoutent de la musique à la radio et en ligne - Source : EKOS (2018)

L'étude complète est disponible ICI.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).