La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias

Le DAB+ dans tous les véhicules en juin 2020

Rédigé par le Vendredi 21 Juin 2019 à 06:32 | modifié le Vendredi 21 Juin 2019 à 07:10



Juin 2020. Voilà une date importante dans le développement de la technologie DAB+ en France. Tous les véhicules neufs et les produits liés à la radio devront intégrer le DAB. Un sujet de conversation hier à Turin, lors du WorldDAB Automotive. La Lettre Pro de la Radio y a rencontré Olivier Humbaire, président du SECIMAVI, organisation professionnelle regroupant les principales marques de constructeurs et importateurs d'électronique.


Olivier Humbaire est le président du SECIMAVI ©La Lettre Pro
Olivier Humbaire est le président du SECIMAVI ©La Lettre Pro


LLPR – D’ici un an, toutes les voitures seront équipées du DAB+ ?
OI – La loi dit qu’en juin 2020 tout ce qui sera vendu en France intègrera le DAB. Cette loi est intégrée dans une loi plus globale qui est une loi européenne et qui évoque fin 2020 et qui donne un échéancier un peu différent, un peu plus progressif. Une chose est certaine dans la distribution, c’est-à-dire que les produits que vous pourrez trouver dans les magasins, un autoradio chez Norauto ou un produit Hi-Fi à la Fnac, ces produits-là devront clairement avoir le DAB+ au mois de juin 2020. Pour les véhicules, la complexité est supérieure et pour le moment, ils n’ont pas vraiment pris la dimension, en tout cas au nouveau français, de l’arrivée de cette loi en juin 2020.
En juin 2020, le DAB+ sera présent dans tous les véhicules neufs © WorldDAB
En juin 2020, le DAB+ sera présent dans tous les véhicules neufs © WorldDAB


LLPR - Faut-il éduquer les auditeurs comme pour le spectateurs pour la TNT ?
OI - On est dans un scénario différent. Il n‘y aura pas d’extinction de la radio analogique pour passer au numérique ;  en tous cas, pas pour l’instant. On n’est pas du tout dans le même scenario économique. Un groupe est en train de se constituer à l’initiative du CSA pour communiquer sur le DAB+. D’autres pays ont déjà des programmes de promotion assez élaborés. En France, tout est à faire. Le consommateur ne voit pas les intérêts du DAB+. Les radios sont encore assez peu à diffuser en DAB+ donc, elles-mêmes ne sont pas encore très "moteur" jusqu’à aujourd’hui dans ce domaine, mais elles y viennent car les grandes radios entrent dans la boucle. Mais le consommateur n’a pas du tout cette perception.  Donc pour ça, il faut communiquer. Et pour communiquer, il faut des moyens. La volonté arrive mais les moyens ne sont pas encore là afin de développer des actions de communication.
Les radios peuvent parler, sur leurs antennes, du DAB. Nous, constructeurs, nous le mettons sur les packaging. La distribution peut aussi avancer dans cette direction. Il faut faire quelque chose de cohérent. Le consommateur doit entendre un seul message sur le DAB. Donc, ça c’est l’objectif qu’il faut se fixer maintenant et j’espère qu’il en sortira quelque chose...


Philippe Chapot
Fondateur et directeur de la publication de La Lettre Pro de la Radio et des Médias et du POD,... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Août 2019 - 17:50 Nouvelle édition de l'IBC à Amsterdam