La Lettre Pro de la Radio & des Médias



En Suisse, les recettes de la redevance vont aussi aux radios locales

Rédigé par le Mardi 5 Février 2019 à 07:38 | modifié le Mardi 5 Février 2019 à 07:38



Les recettes de la redevance (environ 1.37 milliard de francs par année) servent principalement à financer les programmes de radio et de télévision de la SSR. Les diffuseurs privés (radios locales, télévisions privées) en reçoivent également une part. Le service public est ainsi assuré dans toutes les régions.


Les diffuseurs suisses qui reçoivent une part de la redevance
Les diffuseurs suisses qui reçoivent une part de la redevance

La LRTV partiellement révisée est entrée en vigueur le 1er juillet 2016. La quote-part attribuée aux diffuseurs ayant droit peut désormais atteindre un montant de 4 à 6% du produit de la redevance de radio-télévision. Le 25 mai 2016, le Conseil fédéral avait décidé d'allouer davantage de ressources financières aux radios et télévisions locales. Il a donc augmenté la quote-part correspondante de 4 à 5%, resp. de 13.5 millions de francs. Depuis juillet 2016, les diffuseurs privés se partagent 67,5 millions de francs.  En octobre 2017, le Conseil fédéral a décidé une nouvelle augmentation de 5% à 6% en 2019. À partir de début 2019, la part de la redevance est donc augmentée au pourcentage maximum de 6% inscrit dans la LRTV. Les radios locales et les télévisions régionales recevront 81 millions de francs au total. 


La répartition prévue pour la période comprise entre 2019 et 2022
La répartition prévue pour la période comprise entre 2019 et 2022

Quotes-parts radios locales




Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >