La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Audiences radio : France Inter devient première radio de France et dépasse RTL

Rédigé par François Quairel le Mercredi 17 Avril 2019 à 16:00 | modifié le Mercredi 17 Avril 2019 à 21:55



Selon Le Parisien, France Inter deviendrait la première radio de France devant RTL, alors que Médiamétrie dévoile, ce jeudi matin à 8 heures, les résultats des sondages d'audience des radios pour la période janvier - mars 2019. RTL ne serait plus la première radio de France. Europe 1 s'enfonce dans la crise. Les radios musicales vont-elles reprendre des couleurs ? Tous les résultats et réactions seront à suivre sur lalettre.pro dès 8 heures.


France Inter n'avait jamais dépassé RTL.
France Inter n'avait jamais dépassé RTL.

Selon Le Parisien, France Inter deviendrait, pour la première fois depuis 30 ans, la première radio de France devant RTL. Le quotidien rappelle que seule NRJ avait déjà surpassé la station généraliste du groupe M6. 
Comme quatre fois par an, Médiamétrie publie ce jeudi matin, à 8 heures, son étude 126 000 sur l'écoute de la radio en France. Une vague très importante, d'autant qu'elle porte, cette fois-ci, sur trois mois : janvier, février et mars et qu'elle intervient en milieu de saison. Si il est souvent trop tôt, en novembre voire en janvier, pour tirer des conclusions sur le succès ou l'échec d'une grille de programmes, cette vague du printemps pourrait déjà sceller le sort de certaines personnalités pour la prochaine saison.

RTL cède sa place à France Inter

Portées par une actualité assez forte, les radios généralistes ont tiré leur épingle du jeu depuis le début de la saison. Mais les bonnes tendances ne semblent pas se confirmer. Avec 12 % en audience cumulée sur la période novembre - décembre 2018 (tous les résultats ici), RTL, va être surpassée, selon Le Parisien, par sa grande rivale : France Inter (11,9 % AC sur la dernière vague). L'écart s'était réduit ces derniers mois -près de 60 000 auditeurs- en janvier dernier. La radio dirigée par Laurence Bloch devient donc la première radio de France pour la première fois de son histoire, un véritable coup de tonnerre qui est, finalement, une suite logique des derniers mois.

Europe 1 au plus bas, les salariés en colère

La tonalité semble assez différente chez Europe 1 qui continue de voir son audience baisser malgré le lancement d'une nouvelle grille (6 % AC en janvier, doublée par Skyrock et France Bleu). Les quelques ajustements (remplacement de Laurence Boccolini par Karl Zéro ou extension de la tranche du soir), la multiplication des émissions extérieures et une campagne d'affichage auront-ils permis d'enrayer cette chute ?
Dans son édition de ce mercredi, Le Canard Enchaîné évoque une nouvelle baisse de 0,5 % lors des résultats intermédiaires tenus secrets "au point que remplacer le tout nouveau directeur Laurent Guimier par son second Donat Vidal-Revel commence déjà à faire son chemin chez Lagardère".
Selon Libération, une motion de défiance serait en préparation contre Arnaud Lagardère. Dans une interview  à La Lettre Pro de la Radio, en décembre dernier, Arnaud Lagardère souhaitait laisser du temps à Laurent Guimier. "On ne s’attend pas à remonter dans les mois qui viennent" avait-il avancé.

Au groupe NRJ, on se s'attend pas à une très bonne vague pour NRJ et Chérie. D'ailleurs, cela est peut-être un signe : la station jeune se prépare à l'offensive sur la proximité  et Chérie va revenir à ses fondamentaux dès lundi 22 avril. Portée par son format musical et une vraie stabilité de son programme, Nostalgie devrait tirer son épingle du jeu. Même tendance chez Skyrock. Chez Radio France, les précédentes vagues ont permis de mesurer le succès de ses chaînes. Avec plus de 15 millions d'auditeurs, le groupe public bat des records portés par France Inter, franceinfo et France Culture. En plein questionnement sur sa marque et son organisation, France Bleu souffre depuis plusieurs vagues. 



Dans la même rubrique :
< >