La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio


RadioTour Rennes : le paysage radiophonique breton

Rédigé par le Jeudi 3 Juin 2021 à 09:55 | modifié le Jeudi 3 Juin 2021 à 14:15



Aujourd'hui, le RadioTour est Rennes en Bretagne. Un vaste territoire ! Le CTA de Rennes est compétent sur une grande zone de 7 départements. On y compte 97 opérateurs différents (51 de catégorie A, 18 de catégorie B, 7 de catégorie C, 18 de catégorie D et 3 de catégorie E) pour 442 fréquences.


Les opérateurs privés dans le ressort du CTA de Rennes (7 départements) © CTA de Rennes
Les opérateurs privés dans le ressort du CTA de Rennes (7 départements) © CTA de Rennes

Ces 442 fréquences sont réparties entre les  5 catégories : 90 pour la catégorie A, 80 pour la catégorie B, 40 pour la catégorie C, 164 pour la catégorie D et 68 pour la catégorie E. À lui seul, le Service Public dispose de 196 fréquences : 44 dans les Côtes-d'Armor, 48 dans le Finistère, 23 en Ille-et-Vilaine, 23 en Loire-Atlantique, 11 dans le Maine-et-Loire, 28 dans le Morbihan et 19 en Vendée...
Uniquement en Bretagne, le Service Public (France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel, France Inter, France Info, France Musique, France Culture, Mouv’, FIP) motorise ses programmes sur 143 fréquences (44 dans les Côtes-d'Armor, 48 dans le Finistère et 23 en Ille-et-Vilaine et 28 dans le Morbihan...

Les opérateurs privés en Bretagne sur 4 départements © CTA de Rennes
Les opérateurs privés en Bretagne sur 4 départements © CTA de Rennes


Un riche maillage associatif

Les radios associatives bretonnes, très dynamiques, animent le territoire en assurant une mission de communication de proximité et participent ainsi au renforcement du lien social. Parmi les radios associatives, on compte quelques spécificités : 4 radios en langue bretonne (2 monolingues et 2 bilingues), 1 radio diffusant des émissions en Gallo, 2 radios étudiantes, 7 radio confessionnelles (5 radios catholiques (services du réseau RCF) et 2  radios protestantes) et, unique en France, une radio diffusant en AM : Bretagne 5.
La majorité des radios restantes sont des radios généralistes de proximité, urbaines ou en zone rurale (les plus nombreuses). Il n'y a pas de radio scolaire en Bretagne, mais la grande majorité des radios associatives ont des actions significatives en matière d’éducation aux médias et à l’information, en accueillant des scolaires dans leurs studios et par le biais d’ateliers radio, et ce tout au long de l’année, en partenariat souvent avec les rectorats. Qu’elles soient rurales ou urbaines, les radios associatives bretonnes se font le relais de la vie culturelle, associative et musicale très dense en terre bretonne, par le biais notamment de partenariats avec les festivals, les salles de spectacles, les associations culturelles, etc, et mettent en valeur les nouveaux talents musicaux. Certaines d’entre-elles sont plus tournée vers l’économie sociale et solidaire.

En catégorie B...

Les services de catégorie B en Bretagne sont très hétérogènes. On retrouve les radios du groupe Sipa/Ouest-France (Hit West, Océane), qui disposent de nombreuses fréquences en Bretagne ; Des opérateurs régionaux indépendants (RMN, Jaime Radio, Radio Caroline, Décibel, Radio Bonheur,…) ; Alouette, la première radio régionale de France, est surtout présente dans les Pays de la Loire et dans les CTA voisins. Elle dispose cependant en FM en Bretagne que quelques fréquences (Vannes, Morlaix, Landivisiau). Elle sera présente en Bretagne avec l’arrivée du DAB+. Les radios de catégorie B ont connu depuis quelques années une phase de concentration importante, par le biais de syndications de programmes et de fusions.

Pour les catégories C, D et E

En catégorie C, il n’existe plus aucun opérateur franchisé indépendant depuis 2015. En catégorie D, outre les quatre plus grands groupes nationaux de radio (Lagardère Active, Altice/SFR, M6 et NRJ Group), on retrouve également les radios thématiques musicales multi-villes habituelles. Enfin, en catégorie E, le CTA de Rennes présente la particularité de ne compter aucune fréquence FM attribuée à Sud Radio, qui va cependant arriver sur le territoire breton prochainement grâce au DAB+. Les quatre autres radios généralistes sont bien sûr présentes.

Arrivée fin 2022 du DAB+ en Bretagne

Le nombre d’opérateurs en DAB en Bretagne © CTA de Rennes
Le nombre d’opérateurs en DAB en Bretagne © CTA de Rennes
L’appel DAB+ n° 7 lancé le 24 juillet 2019, en cours de procédure, actuellement, va permettre l’arrivée de nouveaux éditeurs dans les quatre départements bretons par le biais de deux allotissements étendus, ainsi ­­que dans les zones de Rennes et Brest par le biais d’allotissements locaux. Ainsi, les auditeurs de la région Bretagne recevront au fil du déploiement des émetteurs DAB+ sur le territoire régional, à partir du dernier trimestre 2022, 26 radios régionales et nationales, dont plusieurs nouveaux entrants.
À Brest, 13 radios vont arriver en DAB+, dont 7 radios qui ne sont pas entendues en FM dans la zone. À Rennes, 13 radios vont arriver également en DAB+, dont 7 radios qui ne sont pas entendues en FM dans la zone. Ce paysage régional et local sera enrichi à terme par l’arrivée en DAB+ des 25 radios nationales sélectionnées sur les deux multiplexes métropolitains.

La diffusion en DAB+ à Brest et à Rennes © CTA de Rennes
La diffusion en DAB+ à Brest et à Rennes © CTA de Rennes

Merci à l'équipe du CTA de Rennes pour l'ensemble des éléments fournis.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >