La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Le DAB+ fait l'actualité au Salon de la Radio

Rédigé par le Mercredi 29 Janvier 2020 à 08:18 | modifié le Mercredi 29 Janvier 2020 à 08:18



Alors que Roch-Olivier Maistre, président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, a présenté sa feuille de route 2020-2023 dans le cadre d'un nouveau déploiement du DAB+ en France , le DAB+ a catalysé toutes les attentions au Salon de la Radio et de l'Audio Digital.


Le stand du WorldDAB au Salon de la Radio et de l'Audio Digital
Le stand du WorldDAB au Salon de la Radio et de l'Audio Digital
"En dépit de conditions de transports un peu compliquées, le nombre de visiteurs qui ont nous ont rendu visite sur notre stand ou qui ont participé aux sessions sur le DAB+ du vendredi 24 janvier était très important" fait remarquer le WorldDAB. Preuve que le sujet intéresse et questionne les professionnels. La session sur le DAB+ en France a attiré largement. Un maitre mot : le succès se fera "ensemble". Un leitmotiv du conseiller du CSA, Nicolas Curien. La densification avance, il va falloir adresser l’auditeur dans le bon timing pour ne pas créer de déception.
GfK a abordé la croissance de 50% des ventes de récepteurs, dont le prix moyen est de 84 euros en France (contre 117 euros au niveau européen). 527 modèles de récepteurs sont actuellement disponibles. Mais seulement 3.7 par magasin. Radios associatives, locales, commerciales ou de service public : toutes insistent sur la nécessité de bien aligner la disponibilité des programmes (avec la bonne qualité d’écoute) et la communication.

La radio Hybride, avec le DAB+ en son centre, était largement représentée (avec des représentants d’Audi, de Radioplayer, de RadioDNS, de XPeri, de Radioline, de TDF ou encore d’autres acteurs innovants). Les solutions pour avoir accès aux bonnes metadata existent. À la charge des radios et des fabricants de récepteurs de se les approprier. L’objectif est d’accéder à des informations de qualité, fiables et à un coût abordable pour proposer une expérience enrichie aux utilisateurs. La standardisation va donc aider à changer d’échelle. La requête d’Audi est d’avoir une solution mondiale et l’Europe s’en approche. Tous demandent à ce que l’industrie radio bouge maintenant si elle ne veut pas se faire dépasser par Internet.


Une nouvelle feuille de route pour le CSA

Celle-ci prolonge celle déjà actée. 50 allotissements locaux supplémentaires vont faire l’objet d’appels à candidature entre 2020 et 2023, permettant ainsi de compléter la couverture locale. Il restait 2 places sur les multiplexes nationaux. Sur le multiplexe 1, un appel à candidature sera lancé pour un service de radio, tandis que la place restante sur le multiplexe 2 sera dédié à des services de diffusion de données (on peut penser par exemple au TPEG – service d’information de trafic routier, ou à un service d’alerte). On aura donc accès à 25 radios nationales en DAB+. Par ailleurs, des expérimentations pourront également avoir lieu en outre-mer. Lire un article complet ICI sur ce sujet.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Juillet 2020 - 16:21 Virgin Radio au sommet de la Tour Bellanda à Nice

Vendredi 10 Juillet 2020 - 09:41 France Bleu recrute aussi Églantine Éméyé