La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Frédéric Schlesinger envisage "un rebond décisif à la rentrée prochaine"

Rédigé par le Vendredi 20 Avril 2018 à 07:49 | modifié le Vendredi 20 Avril 2018 à 07:44



Pour la direction d’Europe 1, qui a fixé à 3 ans le temps nécessaire pour redresser durablement la station, le travail accompli en quelques mois par toutes les équipes, malgré le contexte d’une radio en reconstruction dans nombre de ses composantes, a permis de "consolider les forces de la station et d’identifier les évolutions à venir".


L'audience cumulée d'Europe 1
L'audience cumulée d'Europe 1

Écoutée chaque jour par 3 682 000 auditeurs, Europe 1 affiche sur la vague Médiamétrie de janvier-mars 2018 une audience cumulée de 6.8%, en hausse de 0.2 point par rapport à la vague novembre-décembre 2017. Pour l'équipe, il s'agit d'un "premier rebond de 140 000 auditeurs, qui marque le début d’une stabilisation de l’audience, après deux saisons 2015-2016 et 2016-2017 au cours desquelles la station a perdu 900 000 auditeurs, soit 20% de son audience".
Pour Frédéric Schlesinger : "cette première phase était indispensable au renouveau de la station tant dans ses contenus éditoriaux que dans sa stratégie digitale et s’ouvre désormais la voie de la reconquête. Je suis convaincu, qu’Europe 1, forte du professionnalisme et de la grande qualité de ses équipes, peut désormais envisager un rebond décisif à la rentrée prochaine".

Par ailleurs, Europe 1 annonce que ses audiences numériques progressent "fortement". La station a réalisé en mars 2018 un nouveau record historique, 15.8 millions de téléchargements de podcasts, et a doublé le nombre de vidéos vues par ses auditeurs, soit 32 millions chaque mois depuis septembre 2017. Europe 1 y voit là un "signe de la modernisation de la station et de sa capacité à attirer de nouveaux publics".


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >