La Lettre Pro de la Radio & des Médias



DAB+ : où en est-on en France et dans le monde ?

Rédigé par le Lundi 18 Juin 2018 à 07:21 | modifié le Lundi 18 Juin 2018 à 07:21



Alors que plus de 50 radios démarrent leurs programmes en DAB+ à partir de ce 19 Juin à Lille et que la feuille de route, impulsée par le CSA pour couvrir 70% de la population française d’ici 2020, est engagée, La Lettre Pro de la Radio s'est intéressée au développement du DAB+ aux quatre coins du monde.



Rappelons d'abord que tous les principaux constructeurs automobiles proposent le DAB+ dans leurs véhicules en première monte et 20
millions de récepteurs ayant été vendus en première monte. En Norvège, 98% des nouvelles voitures sont équipées en DAB/DAB+ en standard, 90% au Royaume-Uni, 85% en Suisse et 39% en Allemagne. Parallèlement, plus de 68 millions de récepteurs DAB ont été vendus à ce jour, avec des prix d’appel à 20€ et en baisse constante. Des récepteurs avec écrans couleur peuvent être achetés dès 65 € dans la grande distribution.

Le Ministère fédéral allemand de l'économie et de l'énergie (BMWi) a proposé que certains récepteurs radio ne puissent être vendus que s'ils sont adaptés à la réception de la radio numérique (conformément aux normes en vigueur), dont le DAB+. Le gouvernement néerlandais a fait une demande similaire à la Commission européenne tandis qu’en Italie, un nouvel amendement a été proposé exigeant que toutes les nouvelles radios puissent recevoir des services numériques à partir du 1er Janvier 2020.

Transition vers le tout numérique

Plusieurs pays européens revisitent leurs plans à long terme pour la radiodiffusion, y compris des scénarios potentiels de passage au tout numérique ("DSO" ou "Digital Switch Over"). La Norvège est le premier pays à avoir actionné un "DSO" (finalisé fin 2017) et la Suisse se prépare à un "DSO" en 2020. Dans la région nord-italienne du Tyrol du Sud, le radiodiffuseur RAS a commencé à désactiver les services FM. Au Royaume-Uni, un échange avec le gouvernement va démarrer alors que l'écoute numérique dépasse 50%. Le gouvernement danois a proposé l’arrêt de la radiodiffusion FM soit deux ans après que l'écoute de la radio ait dépassé 50% en numérique soit en 2021 au plus tard. Le Conseil slovène de la radiodiffusion programme une feuille de route pour le "DSO", après la décision pour les principales stations de radio slovènes de passer au numérique le 22.02.2022

En Asie Pacifique et dans le reste du monde

L’Australie a lancé avec succès le DAB+ en 2009. Ce pays continue de montrer la voie avec la hausse du taux d’équipement en récepteurs atteignant maintenant 46%. Le nombre d’auditeurs ayant écouté une émission en DAB+ a atteint 3.5 millions de personnes dans les 5 plus grandes métropoles, de nouveaux service ayant démarré à Canberra, Darwin et Hobart en décembre 2017. 44% des nouveaux véhicules intègrent le DAB+ en standard. En Nouvelle-Zélande, des services radio numérique expérimentaux ont été lancés à Auckland et Wellington et diffusent depuis 2006.
L’Indonésie diffuse un service DAB+ expérimental depuis avril 2016 à Jakarta. Une expérimentation DAB+ doit démarrer en Birmanie et la Malaisie et le Vietnam étudient maintenant les options qui s’offrent à eux pour la radiodiffusion numérique. En Thaïlande, le régulateur NBTC (National Broadcasting and Telecoms Commission) prévoit un démarrage de la radio numérique terrestre en 2018 et au Vietnam, la feuille de route pour la diffusion numérique radio et TV 2020 a déjà été approuvée par le Premier ministre en 2009.

Dans le reste du monde

Le régulateur d’Afrique du Sud (ICASA - Independent Communications Authority of South Africa) a étendu la période d’autorisation de l’expérimentation DAB+ et sept pays à travers les États arabes mènent des expérimentation en cours, avec des services permanents au Koweït et en Arabie Saoudite, une autre expérimentation devrait démarrer au Soudan en 2018.
En  Corée du Sud, l'évaluation de la radiodiffusion DAB+ est en cours. À Hong Kong, l’administration locale spéciale est en cours de révision de ses projets de couverture en DAB. Au Koweït, un service régulier diffuse depuis 2014. 16 services DAB+ sont disponibles. 100% de la population est couverte, de nouveaux services ayant été ajoutés en février 2018.
En Algérie, le diffuseur TDA a lancé un essai DAB + pour coïncider avec la Journée mondiale de la radio le 13 février 2018, diffusant quatre stations de radio dans la capitale Alger et couvrant 68% de la population de la ville. Au Bahreïn, un essai basse puissance DAB+ a été mené entre décembre 2016 et Février 2017. 4 radios ont diffusé en simulcast et couvraient 40% du territoire. En Tunisie, une expérimentation diffuse 12 services DAB+ en simulcast.

Et à Lille, dès demain

Rappelons enfin que le démarrage du DAB+ dans les Hauts-de-France, à Lille aura lieu demain, mardi 19 juin (lire également ICI). Cet événement constitue une étape importante dans l'essor de la radio numérique et dans la feuille de route impulsée par le CSA pour couvrir 70% de la population française d’ici 2020 (lire aussi ICI). De nombreuses radios, associatives, privées, indépendantes et publiques s’engageront dans cette diffusion, une première depuis 2014, 4 ans après les zones de Paris, Marseille et Nice.
Les auditeurs des Hauts-de-France pourront écouter Africa N° 1, Canal FM, CapSao, Chante France, Crooner Radio, Delta FM, Euradio, FIP, France Maghreb 2, Galaxie Radio, Generations, Grand Lille Info, Horizon, Jazz Radio, Latina, M Radio, Mélody, Metropoys, Mona FM, Néo, Oui FM, Pastel FM, Playloud, Radio 6, Radio Alfa, Radio Boomerang, Radio Campus, Radio Cité Vauban, Radio FG, Radio Nova, Radio Orient, RCF Nord de la France, RFI, RPL,  Swigg, Skyrock, Sud Radio,  TSF Jazz et Virage Radio. Une offre donc, considérablement enrichie et de nouvelles promesses de développement pour les éditeurs régionaux.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 09:30 Le pôle radio du groupe M6 en forte progression