La Lettre Pro de la Radio & des Médias



5 millions d’euros en plus pour France Médias Monde

Rédigé par le Lundi 5 Novembre 2018 à 12:10 | modifié le Lundi 5 Novembre 2018 à 12:10



Dans son rapport spécial présenté à la commission des finances pour l’examen des crédits de la mission "Médias, livre et industries culturelles" et du compte de concours financiers "Avances à l’audiovisuel public", dans le cadre du projet de loi de finances pour 2019, le sénateur Roger Karoutchi a mis en évidence que les économies demandées aux sociétés de l’audiovisuel public en 2019 ne tenaient pas compte de la réalité des missions que celles-ci assument et des efforts déjà réalisés par certaines.


Le projet de loi de finances pour 2019 prévoit une dotation de 256.2 millions d’euros HT, en diminution de 1.6 million d’euros.
Le projet de loi de finances pour 2019 prévoit une dotation de 256.2 millions d’euros HT, en diminution de 1.6 million d’euros.


Après avoir rappelé qu’une réflexion sur le périmètre du service public audiovisuel était nécessaire avant de déterminer la trajectoire d’économies à réaliser, il a indiqué que les efforts demandés en 2019 à Arte France et à France Médias Monde conduiraient à remettre en cause l’exercice de leurs missions de service public, essentielles pour la voix et l’influence de la France en Europe et dans le monde, alors même que ces sociétés ont réalisé au cours des dernières années des plans de transformation et de maîtrise de leurs charges. Pour cette raison, la commission des finances a décidé, à l’unanimité, d’augmenter la dotation prévue par le projet de loi de finances pour ces deux sociétés, de 2 millions d’euros pour Arte et 5 millions d’euros pour France Médias Monde.
Le rapport complet est disponible ICI.

Évolution de la répartition des crédits du compte de concours financiers "Avances à l’audiovisuel public" de 2016 à 2019
Source : commission des finances du Sénat, d’après les données budgétaires
Source : commission des finances du Sénat, d’après les données budgétaires

Le budget de France Médias Monde est composé à 55% de charges de personnel, le groupe n’achetant pas de programmes. Une diminution des frais  support  de  35%  a  été  réalisée ces dernières années, à la suite de réformes de structure qui avaient été soulignées l’année dernière. Cependant, le glissement mécanique  de la masse salariale conduit à diminuer les marges de manœuvre du  groupe malgré les réformes entreprises


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 07:37 Un concert de soutien à RCF Anjou

Mardi 13 Novembre 2018 - 07:17 Deux nouveaux podcasts natifs pour la RTBF