Une étude sur les radios membres de la Ferarock

Rédigé par le Mercredi 31 Janvier 2018 à 06:51 | modifié le Samedi 24 Février 2018 à 10:04



La Ferarock a pour projet, depuis longtemps, de fournir une image plus précise de ses différents visages. C’est aujourd’hui chose faite avec cette première photographie synthétique dont le but est de montrer une réalité : celle de radios souhaitant offrir une alternative aux réseaux commerciaux, investies sur leurs ter­ritoires, gérées par des bénévoles et dont la majeure part de la programmation est dédiée aux artistes émer­gents.


Ensemble, les radios de la Ferarock représentent pus de 1 000 bénévoles (une moyenne de 53 bénévoles par radio), un bassin de 7 millions d’habitants touché en France (source Insee), 90% des radios en "milieu urbain" mais pas forcément dans de grandes agglomérations, 85% des radios ont été créées avant 1989 (25% avant 1981). Les radios de la Ferarock emploient 56 salariés à temps plein début 2017 dont 32 en CDI (1.7 CDI / radio), ¼ des radios qui ne disposent que d’un seul salarié et 100% des radios mènent des projets d’éducation artistique et culturelle.
75% d’artistes émergents sont diffusés sur les antennes des radios. Plus de 2 500 albums différents figurent dans les classements de la Ferarock (synthèse mensuelle réalisée à partir des 100 artistes les plus diffusés sur l’ensemble des radios) et 43 nouveautés en moyenne sont introduites chaque mois dans les classements. Enfin, pour 34% des artistes issus des classements, il s’agit d’un premier album.

Les recettes 2018 des radios de la Ferarock

Les ressources propres des radios de la Ferarock sont principalement issues des partenariats et des adhésions. Aucune ressource ne provient de la publicité commerciale malgré le seuil des 20% toléré par le FSER.
60% des radios sont organisatrices des concerts de manière régulière ou occasionnelle, 35% des radios organisent des bourses aux disques, ¼ des radios sont parties prenantes dans l’organisation de dispositifs d’accompagnement. Par ailleurs, chaque radio consacre en moyenne 187 heures par an à l’action culturelle. La Ferarock attire en moyenne de 53 bénévoles par radio. Leur moyenne d’âge de 35 ans.

De nombreux salariés des radios étaient auparavant des bénévoles, et de nombreux salariés le redeviennent. Dans les radios de la Ferarock, on compte 22.1% de femmes parmi les bénévoles actifs des radios et 21.6% de femmes parmi les salariés.

 


 


L'étude complète est disponible ICI.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >