La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio


Suisse : un soutien pour la migration vers le DAB+

Rédigé par le Vendredi 18 Décembre 2020 à 08:50 | modifié le Vendredi 18 Décembre 2020 à 08:50



La loi fédérale sur la radio et la télévision (LRTV) prévoit de soutenir pendant une durée limitée l'introduction des nouvelles technologies de diffusion des programmes en versant des aides financières allouées au titre de couverture des coûts de la diffusion technique de la radio numérique (DAB+). En Suisse, l'OFCOM est responsable de l'octroi de ces aides.


Conformément à l'art. 51, al. 2, LRTV, ne sont reconnus que les coûts de diffusion adéquats. Cette mesure vise à empêcher la fixation de prix excessifs de la part des exploitants des plateformes de diffusion. Le rapport coût-utilité doit être plausible. L'adéquation des prix se vérifie notamment en fonction de la capacité de transmission dont le diffuseur a effectivement besoin pour diffuser son programme. Les types de frais reconnus sont ceux notamment liés aux coûts de diffusion (voir ci-contre).
Les diffuseurs de programmes de radio suisses peuvent obtenir des aides financières. Un programme est considéré comme suisse s'il fait l'objet d'une concession de diffusion ou s'il est annoncé auprès de l'OFCOM. L'OFCOM dispose de trois sources différentes de financement : le produit de la redevance de concession, la redevance de radio-télévision et les excédents de la quote-part de la redevance.
L'OFCOM dispose d'une somme fixe pour soutenir les coûts de diffusion en DAB+ assumés par les diffuseurs. Cette somme a été approuvée par le Conseil fédéral jusqu'en 2022. Pour le calcul des parts annuelles, l'OFCOM doit prendre en compte les coûts maximums prévus et supposer que toutes les plateformes DAB+ concessionnaires sont entièrement exploitées. Il se base sur les prix que les exploitants lui communiquent. Il doit aussi inclure les plateformes DAB+ concessionnaires qui seront mises en service.

Jusqu'à fin 2019, la contribution se montait à 80% des coûts que l'exploitant de la plateforme DAB+ facture au diffuseur de programme. Initialement, l'OFCOM prévoyait de réduire la part des contributions pour 2021 à 30% pour tous les diffuseurs. Vu les moyens disponibles et compte tenu des coûts incombant à d'éventuels nouveaux diffuseurs sur les plateformes DAB+ prévues, il a néanmoins pu fixer des contributions plus élevées. Concrètement, pour toutes les radios OUC bénéficiant d'une quote-part de la redevance, la part s'élèvera l'année prochaine à 45% et pour 2022 et 2023 (janvier) à 35%. Pour toutes les autres radios soumises à l'obligation d'annoncer et titulaires d'une concession, elle sera de 40% en 2021.



Tags : DAB, DAB+, OFCOM, Suisse
Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 2 Mars 2021 - 07:30 Néo Radio diffusée en DAB+