La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Suisse : le DAB+ et la radio IP ont définitivement supplanté la FM

Rédigé par le Vendredi 28 Août 2020 à 06:49 | modifié le Vendredi 28 Août 2020 à 06:49



En Suisse, la part des programmes de radio écoutés en mode numérique s'élève déjà à 71%. Seuls 13% de la population suisse recourent encore exclusivement à la diffusion FM analogique. Vu cette évolution, le groupe de travail "Migration numérique" a présenté, lors du SwissRadioDay, son plan pour l’abandon de la diffusion sur FM : la SSR va mettre ses émetteurs FM hors service en août 2022, les radios privées au plus tard en janvier 2023.`


Appareils DAB+ vendus en Suisse entre 2006 et juin 2020 (En juin 2020 : 5 068 156 appareils) © OFCOM
Appareils DAB+ vendus en Suisse entre 2006 et juin 2020 (En juin 2020 : 5 068 156 appareils) © OFCOM


Les signaux positifs du marché et l'évolution des chiffres relatifs à l'utilisation encouragent le groupe de travail sur la migration numérique (GT DigiMig) à accélérer l'abandon des FM. Les associations de radio et la SSR ont élaboré ensemble un plan à cet effet. Celui-ci prévoit que la SSR débranche ses émetteurs FM en août 2022, afin de faciliter la transition pour les diffuseurs commerciaux. En janvier 2023, les stations privées de radio débrancheront à leur tour leurs émetteurs FM. Il y a quelques jours, l'Association suisse des radios privées, l'Union Romande des Radios Régionales (RRR), l'Union des radios locales non commerciales (Unikom) et la SSR ont signé un accord sectoriel correspondant. Les associations de radios privées vont demander l'approbation de leurs membres d'ici fin novembre 2020. Si ceux-ci sont également d'accord, le processus d'abandon des FM sera mis en oeuvre.


En juin 2020, les programmes en DAB+ pouvaient être captés dans 34% des véhicules circulant en Suisse. En juin 2020, 1.8 million de véhicules étaient équipés d'un appareil DAB+ © OFCOM
En juin 2020, les programmes en DAB+ pouvaient être captés dans 34% des véhicules circulant en Suisse. En juin 2020, 1.8 million de véhicules étaient équipés d'un appareil DAB+ © OFCOM

71% écoutent la radio en mode numérique

Au printemps 2020, les auditeurs écoutaient en moyenne 71 minutes de radio sur 100 en mode numérique (DAB+: 39%, IP: 32%). Depuis l'automne 2015, le temps d'utilisation de la radio en mode numérique s'est accru de 22 points de pourcentage. Dans le même temps, l'utilisation des FM a reculé de 22 points, passant à 29%. Le DAB+ a ainsi dépassé les FM et, avec 39 % de l'utilisation totale, est devenu le mode de réception de programmes radio le plus apprécié.

En voiture aussi, le DAB+ est le mode de réception le plus populaire

Le DAB+ est dorénavant le mode réception de programmes radio le plus apprécié non seulement à la maison et au travail, mais aussi en voiture, le dernier bastion FM. Dans ce domaine, le DAB+ a gagné en importance et remplacé les FM en tant que principal mode de réception. L'utilisation de la radio par DAB+ et de la radio IP représente aujourd'hui 55% de l'utilisation totale en voiture.
Utilisation de la radio selon le mode de réception en % © OFCOM
Utilisation de la radio selon le mode de réception en % © OFCOM

La réception numérique s'est imposée dans toutes les régions

En Suisse alémanique, le DAB+ est de loin le mode de réception la plus populaire (41% de l'utilisation totale). En Suisse romande, il vient juste de dépasser la radio IP (36%). En Suisse italienne, l'utilisation de la radio IP a encore augmenté, laissant les FM derrière elle : elle est désormais le mode de réception le plus apprécié (39%). La radio FM représente aujourd'hui moins de 30% de l'utilisation dans chaque région linguistique.
La notoriété du DAB+ n'a pas changé depuis l'automne 2019, et affiche encore la valeur la plus élevée au printemps 2020 avec 47% © OFCOM
La notoriété du DAB+ n'a pas changé depuis l'automne 2019, et affiche encore la valeur la plus élevée au printemps 2020 avec 47% © OFCOM


Tags : DAB, DAB+, FM, OUC, Suisse
Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur