Rejet de l'initiative "NoBillag" sur la fin de la redevance audiovisuelle en Suisse

Rédigé par le Mardi 6 Mars 2018 à 08:17 | modifié le Mardi 6 Mars 2018 à 08:17



Les Médias Francophones Publics (Les MFP) ont salué le soutien massif apporté par le peuple suisse à son audiovisuel public. Ce dimanche 4 mars, les citoyens suisses étaient appelés à se prononcer sur l'initiative "NoBillag", qui proposait de supprimer la redevance dans l’audiovisuel public.



Ce qui était en jeu dans le cadre de cette votation populaire était la survie même de la Société Suisse de Radiodiffusion et Télévision (SSR), qui ne pourrait en aucun cas remplir sa mission sans financement public. En rejetant massivement dans la totalité des cantons et à 71,6 % au niveau national cette initiative, "le peuple suisse a clairement montré son attachement à son audiovisuel public, élément constitutif majeur de l’unité suisse et de la vie démocratique du pays" précisent Les MFP. "C'est aussi la reconnaissance de l'engagement des dirigeants et de l'ensemble des salariés de la SSR en faveur de programmes de qualité et innovants qui s'est manifestée à travers ce vote".

Rappelons que la branche suisse romande de la SSR, la Radio-Télévision Suisse (RTS), est un des dix groupes de médias membres de l'association Les MFP, au sein de laquelle elle exerce un rôle moteur. La diffusion des programmes de la RTS par TV5Monde ou TV5 Québec Canada notamment en fait un média qui rayonne dans tout le monde francophone. L'association Les MFP se félicite de l'engagement solidaire de tous ses membres en faveur de la SSR et de la RTS. Ainsi, au cours des dernières semaines, les rédactions radio, TV et numériques de l'ensemble des partenaires MFP ont mené un important travail d'information sur le rôle des médias publics et les conséquences qu'entraîneraient en Suisse et ailleurs leur disparition ou leur affaiblissement.
 

Dans le communiqué qu'elle a diffusé hier pour saluer le rejet de l'initiative "NoBillag", la SSR, par la voix de son Directeur général, Gilles Marchand, a présenté ce résultat "non comme un aboutissement, mais comme un début" : "Ce résultat nous engage à un changement permanent pour répondre aux attentes de la population". Les Médias Francophones Publics se mettent à la disposition de ce projet pour être un des lieux où se dessineront les modalités de ce changement et où seront conçus les médias publics du futur.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Juillet 2018 - 09:00 RTL, une saison de tous les records