La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio


#RadioWeek : le constat implacable de Francis Goffin

Rédigé par le Lundi 18 Janvier 2021 à 15:10 | modifié le Lundi 18 Janvier 2021 à 15:20



Francis Goffin est le président de l'association The European Digital Radio Alliance (EDRA). Ce matin, à l'occasion de la #RadioWeek, il a formulé un vœu pieux : "Arrêtons de nourrir la bête" à lancé Francis Goffin en pointant du doigts les GAFAM. Il invite les professionnels de la radio à prendre conscience qu'il y a bien plus d'ennemis en embuscade à l'extérieur du secteur qu'en son sein.



"En 2020, en Belgique, malgré la crise du Coronavirus, le marché publicitaire a grandi. Hélas, pas dans les médias traditionnels, comme la radio, qui ont tous reculé. Toute la croissance s'est faite uniquement en digital. Toute cette croissance publicitaire s'est faite essentiellement dans les moteurs de recherche et sur les réseaux sociaux. Ce ne sont que quelques groupes transnationaux qui dominent totalement ces deux secteurs. Toute la valeur économique s'est créée en dehors de l'écosystème des médias belges. Toutes cette croissance n'a quasi pas contribué au PIB de la Belgique puisque toutes ces entreprises n'investissent pas en Belgique, ne payent pas d'impôts, n'ont pas de personnel. Cela s'appelle de la destruction de valeur" a lancé Francis Goffin.


Des médias européens fragilisés

De plus en plus d'acteurs plaident pour la création d'alliances territoriales permettant l'émergence d'écosystèmes numériques indépendants : "je fais partie de ceux qui sont convaincus, aussi dans notre secteur, qu'il est possible d'arrêter ce massacre" à lancé Francis Goffin. L'alliance, que préside Francis Goffin, se compose de plusieurs centaines de radios européennes publiques et privées réparties dans 13 pays différents. Une initiative qui vise à bousculer le système, autrement dit, à reprendre son indépendance vis-à-vis des entreprises américaines.

Un manifeste lancé en novembre par l'EDRA

Pour l'alliance, l'avenir de la distribution de la radio sera numérique. Le futur sera broadcast et broadband : "Le futur est numérique. Il sera broadcast et broadband. Et, nous voulons défendre cet avenir numérique suite aux évolutions, et face à l'indépendance grandissante de notre secteur radio vis-à-vis des géants de la Tech, qui sont de plus en plus puissants et qui agissent comme des contrôleurs d'accès. Cette dépendance grandissante conduit à un appauvrissement du choix pour les auditeurs et à un potentiel manque d'exposition pour nos radios. Les auditeurs sont de plus en plus poussés vers les contenus produits par ces entreprises mondiales qui n'investissent quasiment rien dans nos pays mais les exploitent commercialement".
Les radios européennes doivent désormais s'allier au travers de la distribution et maintenir une seine concurrence dans la création de contenus. "Ally on distribution and compeet on content", plus qu'une devise, semble être devenue le cheval de bataille de l'EDRA.

Contact mail : Francis Goffin


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 7 Septembre 2021 - 06:45 L'application RadioPlayer France récompensée