La Lettre Pro de la Radio & des Médias



RMC, la consécration d’une marque radio

Rédigé par le Mercredi 21 Mars 2018 à 07:48 | modifié le Mercredi 21 Mars 2018 à 08:02



Moribonde à la fin des années 90, RMC est redevenue, en moins de 20 ans, une marque incontournable dans le paysage médiatique français. En renommant l’ensemble de ses chaînes de sport au nom de l’ex Radio Monté Carlo, le groupe SFR – Altice compte asseoir cette marque durablement dans le paysage, en signe de reconquête.



À la fin des années 90, les funérailles étaient quasiment célébrées, sans fleurs ni couronnes. Victime des errances de formats et surtout d’une gouvernance instable, Radio Monte Carlo s’effondrait doucement pour n’être que l’ombre d’elle-même jusqu'à atteindre une audience abyssale de 1,9 % d'audience cumulée en 2000. C’est un homme fera le grand pari de la relance : Alain Weill, ancien cadre du groupe NRJ qu’il quitte pour relancer la radio du Sud. Dès son arrivée aux commandes de la station monégasque, il change tout : le format, en s’inspirant d’un modèle américain basé sur le talk et le sport et déménage la radio à Paris pour en faire une véritable radio nationale. A la rentrée 2001, les auditeurs découvrent "RMC info", nouvelle formule.

Dépoussiérer cette grande dame

Il change complètement les voix et embauche Jean-Jacques Bourdin, transfuge de RTL connu pour l’émission 'Les auditeurs ont la parole" et une équipe jeune et renouvelée en mode start-up. La grille est déringardisée : exit les stars de variété qui ont fait le succès des années d’or de Monté Carlo, place à l’info et à l’interactivité avec les auditeurs. Il conserve finalement une seule chose : la marque. RMC reste un sigle identifié, historique qui a traversé les générations : l’objectif est de dépoussiérer cette grande dame et rajeunir son image.

Un réseau social avant l’heure

Dès 2003, le pari commence à être gagné, RMC regagne de l’audience et les jeunes sont séduits par un ton direct, libre et les personnalités. Jean-Jacques Bourdin s’installe comme l’homme proche des auditeurs, l’ex-star du X Brigitte Lahaie parle de sexe sans vulgarité et les soirées foot deviennent les rendez-vous des supporters passionnés du ballon rond : un réseau social avant l’heure !
Justement les réseaux sociaux continuent d’asseoir cette image proche des auditeurs : le hashtag #RMCDirect s’impose comme l’un des plus populaire sur Twitter. L'audience continue de grimper pour flirter avec les 7 % d'audience cumulée, dépassant même la rivale Europe 1.

SFR Sport devient RMC Sport

Si BFM TV reprend le nom de l’ex radio de l’économie relancée également avec succès par Alain Weill, RMC se mue en fournisseur expert de l’actualité sportive. RMC sport qui devait devenir une chaîne gratuite de sport sur la TNT est recalée au profit de l’Equipe 21. Qu’à cela ne tienne, le groupe NextRadio TV, créé l’agence RMC sport chargée d’irriguée les médias du groupe en info sportive et les supports digitaux. RMC découverte devient une chaîne de documentaire sur la TNT gratuite… également avec un succès impressionnant d’audience ! En 2016, NextRadio TV est vendu à SFR Altice.

En 2018, après quelques errements, c’est cette même RMC qui devenir la marque ombrelle des contenus sport multi canal. Dès le mois d'août prochain, SFR Sport, détenteur de droits exclusifs comme la Premier League Anglaise ou la Ligue des Champions devient RMC Sport, BFM Sport s'appellera RMC Sport News et compte bien s’imposer comme "la 1ère chaîne de sport en France" selon les propos d’Alain Weill. La vieille Radio Monte Carlo n’est pas loin du Panthéon.


François QUAIREL
Journaliste à La Lettre Pro de la Radio, responsable du bureau de Paris, formateur en journalisme,... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).