La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias

Marché de la publicité : bonne résistance de la radio en 2018

Rédigé par le Mercredi 20 Mars 2019 à 15:11 | modifié le Jeudi 21 Mars 2019 à 17:25



Le baromètre annuel BUMP France Pub / IREP / Kantar Media sur le marché de publicité révèle une bonne résistance du média radio, porté par la digital et le marché national. La TV, l'affichage et le digital sont en pleine forme.


Marché de la publicité : bonne résistance de la radio en 2018

Le marché publicitaire radio résiste bien, selon les chiffres du BUMP 2019 (Baromètre Unifié du Marché Publicitaire) dévoilés par l'IREP, France Pub et Kantar, publié ce mercredi. En 2018, le média stabilise ses recettes à -0,2% vs 2017, à 701 millions d'euros contre 702 millions en 2016, en particulier grâce aux bonnes performances de la publicité nationale qui croit de 0,6 %. Notons la baisse du marché local et Ile-de-France avec -3,7 % par rapport à l'année précédente. Ces chiffres ne tiennent pas compte de l'audio digital qui n'est mesuré que partiellement dans un autre baromètre, celui de l'audio digital.

Progression du marché global

Au global, tous médias confondus, En 2018, les recettes nettes totales du marché publicitaire des médias incluant le digital s’élèvent à 14,4 milliards € en progression de +4,2% par rapport à 2017. En ce qui concerne le périmètre (télévision + cinéma + radio + presse + publicité extérieure + Internet), le marché est en progression de +5,9% en 2018 vs 2017. Cette croissance affirmée provient principalement de la progression d’Internet +17%* par rapport à 2017, notamment tirée par le Display Social +63%* et le Search +11%* (*Observatoire de l’e-pub SRI réalisé par PwC en partenariat avec l’Udecam).

Mesuré pour la première fois par l’IREP en 2018, le périmètre digital des médias télévision, radio et presse affiche une progression élevée +9,4% vs 2017 soit 396 millions €. Ce même périmètre élargi à la publicité extérieure DOOH (déjà mesuré les années précédentes) montre une progression encore plus accentuée de +12,9% vs 2017, soit 559 millions. Les médias profitent donc de la dynamique digitale. En 2018, la croissance du marché publicitaire provient également de la télévision qui contribue à ce score positif avec une progression de +2,4% vs 2017, en particulier grâce aux excellentes performances du parrainage et du digital.

De la publicité extérieure (OOH) avec une croissance globale positive de +2,3%, qui est boostée par l’affichage digital (DOOH) en progression de +22,3% vs 2017, mais également par le Transport +10,2%, l’Outdoor +4,5% et le Shopping +10,7%.
Notons un média proche de l’équilibre, les ISA (Imprimés Sans Adresse) à -0,2% vs 2017. Pour tous les autres médias, les recettes publicitaires nettes sont en baisse par rapport à l’année précédente : Le cinéma décroît de -3,5% en 2018.

La presse dans son ensemble montre une atténuation de la baisse à -4,7% vs 2017 (dont une presse spécialisée proche de l’équilibre à -0,2% vs 2017), due en particulier au dynamisme du digital sur l’ensemble des catégories de presse. Le courrier publicitaire est également en décroissance de -5,2%. Les annuaires dans la même tendance que l’année précédente affichent une baisse de -7,5%. Les bonnes performances globales du marché publicitaire en 2018 sont portées par des évènements sportifs majeurs comme la Coupe du Monde et par le dynamisme digital des marques médias, comme accélérateur de performance.


François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio, coordinateur de la rédaction à Paris, diplômé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Mai 2019 - 09:00 NRJ désormais disponible sur Waze