La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Les Indés Radios veulent "moderniser le média radio"

Rédigé par le Mardi 19 Décembre 2017 à 08:22 | modifié le Mardi 19 Décembre 2017 à 08:22



Depuis son lancement en 1992 avec 18 radios, le groupement des Indés Radios s’est développé de manière spectaculaire. Aujourd’hui, avec 130 radios, les Indés Radios se positionnent comme "la première audience de France", une performance renouvelée depuis 2004, et qui pèse plus de 15% du marché publicitaire national.


En phase avec les nouveaux usages, les Indés Radios poursuivent le développement de la radio personnalisée via l’appli Les Indés Radios lancée il y a 5 ans, qui comptabilise aujourd’hui plus de 2 millions de téléchargements. Les utilisateurs peuvent choisir parmi 130 radios et 250 webradios et écouter les 100 000 titres joués par jour. "50% d’entre eux utilisent la fonctionnalité de personnalisation proposée depuis un an, qui leur permet de créer leur propre "Mur du Son", reflet de leurs goûts musicaux. Dans 6 mois, ce taux atteindra les 60 à 70%". Les Indés Radios vont permettre dès janvier aux mobinautes d’ajouter les radios d’une région (où ils vivent voire d’où ils viennent) en un clic : la personnalisation ne se fera plus uniquement sur des critères musicaux.

Prochainement sur des enceintes connectées

Forts du constat que "la radio d’aujourd’hui n’est pas un poste mais un programme", Les Indés Radios ont développé une stratégie de présence sur l’ensemble des carrefours d’audience : consoles de jeux vidéo, box internet, smart TV, voitures connectées, plateformes de streaming etc. 10% des téléchargements se font d’ailleurs sur un support autre qu’un téléphone. Dès janvier l’appli Les Indés Radios sera disponible sur Android TV et des négociations sont entamées pour intégrer les enceintes connectées Amazon Echo et Sonos. "En étant les premiers promoteurs de la radio numérique terrestre avec 49 radios diffusées aujourd’hui sur ce canal, Les Indés Radios soutiennent également l’accélération du déploiement de la RNT voulue par le CSA" précise le groupement.

La création d’une offre de radio réunissant privé et public

"Cette initiative est indispensable pour exister dans un écosystème numérique complexe" expliquent Les Indés Radios qui appellent à "s’inspirer rapidement du modèle de Radio Player au Royaume-Uni". Pour Jean-Eric Valli, président des Indés Radios : "Nous avons une offre de radio extrêmement dynamique qui ne cesse de séduire les auditeurs. Nous avons relevé le pari du digital avec une offre diversifiée, accessible et personnalisée. Aujourd’hui, nous devons franchir une nouvelle étape : nous rassembler pour pouvoir négocier avec les grands acteurs du web et de l’industrie. La moitié de l’audience radio se fait en voiture. Nous devons donc être incontournables pour les constructeurs et les équipementiers à travers une proposition unifiée".


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 09:30 Le pôle radio du groupe M6 en forte progression