La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Les Dossiers #5 - Europe 1 continue d’innover sur les nouvelles formes d’écoute

Rédigé par le Jeudi 2 Janvier 2020 à 12:45 | modifié le Jeudi 2 Janvier 2020 à 12:45



Europe 1 souhaite reconquérir ses auditeurs. Le sujet du numérique et notamment des podcasts a été un peu laissé de côté lors de la conférence de presse de rentrée de la station. Nous sommes donc allés à la rencontre d’Olivier Lendresse, le directeur du digital d’Europe 1. Pour lui, l’objectif est de poursuivre le développement des podcasts et d’enrichir l’offre.


Olivier Lendresse, directeur du digital chez Europe 1, se donne pour mission de redynamiser l'offre numérique de la station.
Olivier Lendresse, directeur du digital chez Europe 1, se donne pour mission de redynamiser l'offre numérique de la station.

Replacer l’audio au cœur de son offre, c’est le gros chantier d’Europe 1 sur le plan numérique pour cette saison : "Les équipes vont travailler intensément pour travailler l’audio au sens large avec encore plus d’extraits sonores et vidéo", explique Olivier Lendresse, directeur du digital d’Europe 1.  Cette saison, la station lance sa deuxième édition d'Europe 1 Studio. Objectif : développer les podcasts natifs. "La première saison fut très riche car nous avons été la première radio privée à lancer un tel dispositif", se félicite Olivier Lendresse. Petit rappel de la première saison : 8 productions, 24 millions de téléchargements et la remise de plusieurs prix pour "3h56", un podcast brand content. De plus, lors de cette saison, Europe 1 Studio a fait le choix de relancer, en version podcast, l’émission "Au cœur de l’histoire", présentée par Franck Ferrand.

Selon Olivier Lendresse, ce podcast est déjà un très gros succès car le nombre de téléchargements par épisode est supérieur à celui de l’émission lors de sa diffusion radio. Et ce n’est pas tout : l’émission Hondelatte raconte, pensée et écrite comme un podcast par Christophe Hondelatte, est même proposée en écoute numérique dès 6h du matin alors que l’émission est diffusée à 14h. Une peur au niveau de l’audience ? "Loin de là, nous savons que nous touchons des cibles complémentaires", explique le directeur du numérique. 


Le podcast : l’ennemi de la radio ?

Souvent considéré comme un simple replay audio d’une émission de radio, le podcast a évolué et pris de la place sur le marché. Même chose pour la station : "Tous les podcasts de la saison du programme Europe 1 Studio ont été diffusés à l’antenne", tient à rappeler Olivier Lendresse. Europe 1 est aussi à l’origine du Brief, flash briefing d’information expérimenté pour la commande vocale. "Le podcast est complémentaire à la radio. Le podcast cible des communautés, voire des niches", est persuadé Olivier Lendresse.  

Les assistants vocaux, autres projets importants

Europe 1 souhaite renforcer sa présence au sein des commandes vocales. Pour Olivier Lendresse, la technologie et l’interface sont l’avenir mais l’expérience utilisateur n’est pas encore à la hauteur. Il explique que son idée a été de tenter des expériences nouvelles, par exemple en "mettant la voix de Christophe Hondelatte au sein de l’assistant vocal, lors du choix de l’émission que l’internaute veut écouter. Cela ajoute chaleur et proximité". D’ailleurs, la station souhaite développer cette expérience avec d’autres animateurs de la chaîne. Toutes ces innovations et expérimentations ont forcément un coût. Sur ce sujet, évidemment, aucun chiffre ne sera donné, mais Olivier Lendresse tient à rappeler que "le budget n’a pas évolué cette saison et que des réorganisations en interne ont eu lieu pour faire des économies". 

Comment monétiser l’audio ?

Sur ce sujet, Olivier Lendresse est ravi : "Notre priorité est de monétiser l’audio car nous avons une régie forte, puissante et qui connaît ce nouveau métier". La concurrence est de plus en plus forte mais le "marché français reste un marché où le replay reste majoritaire et nous complétons cette puissance avec le podcast", estime le directeur du numérique d'Europe 1.  Pour conclure, sur le numérique, Europe 1 a de grandes ambitions avec comme leviers le podcast, son intégration encore plus optimale au sein des assistants vocaux et la redéfinition d’un site web qui mise sur l’audio au-delà d’un texte brut. 

La vidéo : autre force du digital chez Europe 1

Europe 1 souhaite enrichir son offre de contenu vidéo. Au-delà de l’image, la station compte rajouter son savoir-faire, à savoir la voix. "À la différence des autres formats existants, nous allons travailler sur l’expression sonore de ces vidéos", explique Olivier Lendresse. Autre défi : gagner en visibilité pour faire découvrir toute cette offre. Et pour cela, Europe, "via son site, va pousser l’internaute, va attiser sa curiosité à aller écouter des podcasts ou d’autres informations complémentaires directement depuis le site". Cette saison, la station se fixe de grands objectifs et s’en donne les moyens pour reconquérir l’auditeur et une cible plus large.
Les équipes d'Europe 1 vont travailler intensément pour travailler l'audio au sens large. Olivier Lendresse, directeur du digital chez Europe 1.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Janvier 2020 - 09:17 Salon Radio Jour 2 : le programme