La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio


Le SIRTI dévoile le score d'impact carbone des radios locales

Rédigé par le Mardi 3 Janvier 2023 à 11:40 | modifié le Mardi 3 Janvier 2023 à 11:40



Pour renforcer l’intégration de bonnes pratiques autour de la responsabilité sociale et environnementale des médias, le SIRTI a fait mesurer les émissions carbone des radios locales en partenariat avec Bilobay, un expert en décarbonation de la communication. Cette première analyse démontre une empreinte carbone limitée de la radio et amorce également des pistes visant à réduire davantage cet impact.



Alors que l’empreinte carbone est devenue un enjeu de responsabilité pour les médias mais aussi un enjeu économique et réglementaire, les radios indépendantes ont souhaité réaliser en lien avec Bilobay des indicateurs qui vont permettre de monitorer leurs activités. Pour mettre en place ces indicateurs qui concernent près de 150 radios ayant chacune des formats spécifiques, quatre radios référentes, de bassins d’audience différents, ont accepté d’évaluer leur empreinte carbone, certaines émettent à l’échelle d’un département, d’autres de plusieurs départements, d’une région ou de plusieurs régions (parmi les quatre radios auditées, une radio touche un peu plus de 15 000 auditeurs chaque jour, une autre, plus de 50 000, une troisième plus de 230 000, et une dernière écoutée par 450 000 personnes chaque jour).

Quatre formats ont été mesurés : un spot radio de 30 secondes , une émission (la matinale), un podcast en replay et une captation vidéo d’une émission. La démarche s’est d’abord appuyée sur la définition d’une méthodologie d’évaluation de l’audience puis l’agence Bilobay a calculé les émissions de CO2 sur les 3 phases : conception, production et diffusion.

Un score carbone relativement faible des radios locales

L’empreinte carbone moyenne d’un spot de trente secondes sur une radio locale est de 1.38 Kg CO2eq, l’impact moyen d’une campagne de 41 spots pendant une semaine serait de 62.5 Kg CO2eq. L’empreinte carbone moyenne d’une matinale est de 1.1 tonne de CO₂eq, avec des variations fortes en fonction de la communication sur les réseaux sociaux (utilisation ou non de vidéo). Contrairement au streaming vidéo, le podcast est le format qui émet le moins, avec une moyenne de 3.7 Kg CO2eq pour un podcast diffusé sur plusieurs plateformes.

Un guide de la radio responsable

Fort de ce premier état des lieux, des bonnes pratiques vont être proposées aux radios afin d’améliorer encore ces résultats. Celles-ci peuvent avoir des impacts très significatifs avec une baisse pouvant aller jusqu’à moins 81% de l’empreinte carbone totale pour certains formats.
Le lancement de ces indicateurs du score carbone des radios locales s’intègre dans le plan "média responsable" conçu par le SIRTI qui comprend à la fois des actions de mesures de l’activité radiophonique et des campagnes publicitaires, de mise en œuvre des pratiques vertueuses mais aussi de formation des équipes. Un premier guide de la radio responsable, à l’attention des adhérents du Syndicat, sera édité en début d’année 2023.

"Aller plus loin dans la décarbonation" de la radio

Pour Christophe Schalk, Président du SIRTI : "Après nos engagements dans le contrat climat, nous mettons en place une politique active de sensibilisation auprès de nos radios adhérentes pour modifier nos comportements et aller plus loin dans la décarbonation de notre média. C’est un enjeu essentiel qui complète l’importance éditoriale que toutes les radios indépendantes accordent aux sujets de responsabilité sociale et environnementale sur nos antennes. Mettre en place des indicateur de mesure est un point clé pour étayer notre démarche et mesurer nos progrès".


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 27 Janvier 2023 - 07:40 Le groupe Sud Ouest se dote d'un pôle audiovisuel