La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Laurent Guimier à Europe 1 : « J’ai de quoi faire trois grilles de rentrée de bonne qualité »

Rédigé par le Dimanche 20 Mai 2018 à 14:41 | modifié le Dimanche 20 Mai 2018 à 16:19



Le nouveau PDG du pole radio du groupe Lagardère prendra ses fonctions ce mardi. Le journaliste de 47 ans, qui a réussi la relance de franceinfo, connait bien Europe 1 pour y avoir été journaliste pendant deux décennies. Il dévoile ses ambitions dans le JDD.


Laurent Guimier prend ses fonctions mardi à Europe 1 / Photo Serge Surpin / La Lettre Pro de la Radio
Laurent Guimier prend ses fonctions mardi à Europe 1 / Photo Serge Surpin / La Lettre Pro de la Radio

L’arrivée de Laurent Guimier rue François 1er n’aura pas traîné, il faut dire que son ex patronne, la présidente de Radio France, Sibyle Veil, bonne joueuse, avait décidé de le libérer dès l’annonce de son départ, en levant son préavis. Les rumeurs de sa nomination n’ont duré quelques semaines, même si celui qui est désormais le patron des radios Europe 1, Virgin et RFM, avoue dans les colonnes du JDD (également propriété de Lagardère, puisqu’on est bien servi par soi-même) que les discussions avec Arnaud Lagardère remontent à janvier 2017.  Maintenant, c’est le bon moment, "je ne considère pas que c’est un risque : je suis un homme de défis mais pas un kamikaze !".

La rencontre avec le public ne se fait plus. "Europe 1 doit s’adresser au plus grand nombre, aux familles modestes comme aux plus aisées, aux gens de droite comme de gauche ou de nulle part : la radio doit les aider à se repérer dans la vie et à comprendre le monde. Il faut informer, cultiver et divertir. L’incarnation est vitale. Mais le plus important, c’est de retrouver le lien avec les auditeurs." souligne-t-il.
Qu’en est il des équipes en place ? : "Une chose est certaine : il n’y aura pas de purge, je n’arrive pas dans cette maison pour tout casser. Nous allons ouvrir un nouveau chapitre en nous appuyant fortement sur la grande famille, très compétente et soudée, des salariés d’Europe 1. Sans exclure de nouvelles voix".

Une date : le 27 août

"Europe 1 n’est pas une chaîne d’info, c’est une radio généraliste. Je veux réfléchir à la façon dont on fabrique de l’information en 2018 et prévoir comment on le fera en 2020 et bien au-delà. Il faut toujours avoir un coup d’avance. J’ai confiance : Europe 1 dispose d’une bonne rédaction et Donat Vidal Revel, qui la dirige, est un excellent patron". "J’ai toujours eu beaucoup de mal à comprendre pourquoi on érigeait des murs entre programmes et information, entre le divertissement et les journaux". Quant à Patrick Cohen, "c’est un excellent journaliste, j’ai eu l’honneur d’être son directeur il y a dix ans, à Europe 1. J’ai hâte de discuter avec lui et de comprendre d’abord ce qui n’a pas marché".
Laurent Guimier cite encore les noms de Vincent Hervouët, Jérôme Commandeur, entre autres… Contrairement à ce qu’affirmait Guy Carlier récemment dans l’émission "Rien ne s'oppose a midi" sur Europe 1, pas un mot sur Harold Key à l’antenne (il est décédé), ni Stéphane Collaro… Si Laurent Guimier dévoile finalement peu de choses sur sa stratégie, pour lui, "il n’y a qu’une date qui compte : le 27 août pour la rentrée". Trois mois pour tenter de redonner des couleurs à Europe 1.


Serge Surpin
Journaliste spécialisé média, photographe et ancien Co-créateur de Satellifax. Gérant de SatMag.... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).