La Lettre Pro de la Radio & des Médias



L'inquiétude des syndicats à Radio France

Lundi 15 Janvier 2018



"L’audiovisuel public va connaître une réforme structurelle lourde" préviennent les organisations FO Radio France, FO Médias et le SNJ FO. Ces trois syndicats prédisent un scenario pessimiste : "Radio France sera pris dans l’engrenage du maelström qui se profile" malgré son cahier des charges rempli et
ses comptes à l’équilibre.



 

Les syndicats redoutent un "retour à l'ORTF" et évoquent "une stupidité sur le plan éditorial et fonctionnel" lorsqu'il s'agit d'une éventuelle fusion entre France Bleu et France 3. "Des partenariats en revanche sont envisageables :  partage des locaux dans les villes où les bureaux sont à moderniser ou n’existent pas encore comme Lyon pour Radio France afin d’abaisser les frais de structures.  Filmer les matinales de la radio et les diffuser non pas sur le web mais sur France 3 en région sur le modèle de franceinfo afin d’augmenter l’offre de visibilité locale".

Les syndicats pointent également la souffrance au travail : "suite à nos menaces de procès dans le cadre des risques psycho sociaux avérés à Radio France, la DRH a nommé un interlocuteur dédié. Florian Vigne, est délégué à la prévention des risques professionnels et aux conditions de travail. Reste à signer un accord sur les modalités de saisines qui garantissent la confidentialité et au-delà à obtenir des réponses concrètes pour mettre fin au système de management défaillant de cette direction qui banalise le harcèlement et les situations de "burn out" et engendre de graves dysfonctionnements dans l’organisation du travail". 2018 est "l’année où les syndicats ne doivent pas se louper".


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).