Jean-Michel Meschin, le Père Noël de Hit West

Rédigé par le Vendredi 15 Décembre 2017 à 08:00 | modifié le Vendredi 15 Décembre 2017 à 08:00



L'habillage de Noël tourne actuellement sur Hit West. Il a été produit par Jean-Michel Meschin pour le studio Benztown. Jean-Michel Meschin fait ce que l'on pourrait appeler de la haute couture en terme d'habillage. Tout est millimétré. Un vrai travail de chirurgien.


Jean-Michel Meschin a réalisé l'habillage de Noël pour Hit West
Jean-Michel Meschin a réalisé l'habillage de Noël pour Hit West
LLPR - Présente-nous ta dernière production pour Hit West
JMM -
Tu as deux options pour Noël, soit tu considères que tu n’en peux plus de la fin de l'année, tu te dis vivement 2018. Tu achètes quelques guirlandes, tes cadeaux sur Amazon, et tu attends que ça passe. Soit tu le prépares avec soin et l’envie sincère d’envoyer quelques signaux positifs, de créer un moment hors du temps en pensant aux familles, aux enfants, pour qui ça reste un moment assez magique. Donc, des jingles Noël pour Hit West, ce ne sont pas des yeux qui brillent mais des oreilles qui reçoivent des belles vibrations.

LLPR - Quels ont été les souhaits de la radio ?
JMM -
Yann Oger rappelle beaucoup la dimension familiale comme composante essentielle des valeurs de Hit West, tu dois pouvoir écouter  cette radio dans ta voiture avec tes enfants et partager ce moment.


Donc, la question de l’habillage de Noël pour une station comme Hit West, c’est comment faire coexister une playlist pop moderne et des éléments sonores qui te font ressentir la magie de cette période exceptionnelle. Comment mélanger les codes sonores de Noël, cet univers naïf et merveilleux avec le tempo et les nouveaux codes sonores de la pop actuelle ? C’est tout l’enjeu créatif autour de la production d’un package de Noël qui doit être joyeux sans être ringard.


LLPR - Avec seulement 5 jingles, est-ce suffisant pour colorer l’antenne avec cette tonalité spéciale ?
JMM -
Quand tu prépares ton sapin ça se passe comment ? Tu ressors la déco bien rangée dans le grenier et, d’année en année, tu amènes des nouveautés pour pouvoir surprendre et renouveler l’émerveillement.  Donc, ce ne sont pas uniquement les 5 jingles qui comptent, c’est tous les éléments séparés du package que tu vas décliner plus des éléments des packages précédents que tu peux ré-utiliser ou ré-arranger. Le tout, c’est d’arriver à distiller tous ces éléments sur l’antenne de manière élégante et créative.

LLPR - Quels conseils nous donnerais-tu avant de se lancer dans la production d’un habillage de Noël ?
JMM -
Un habillage de Noël, ça se prépare. Je me souviens avoir parlé avec Yann, des mois à l’avance, du ressenti qu’il avait eu sur la période de Noël précédente et des changements qu’il voulait amener. Nous avons travaillé avec Arnaud Agoyer et Benztown, dès le mois de septembre. Il faut être sincère, généreux, te projeter dans un univers qui n’est pas celui que tu vis à l’instant T mais celui qui va arriver dans quelques mois ou quelques semaines. Je pense aussi que la question se pose différemment sur Skyrock ou NRJ où l’audience se sent plus ou moins concernée par les fêtes et peut vivre cette période comme une énorme opération commerciale avec beaucoup de stress, donc au final moins on en fait, mieux on se porte... Et puis trouver le temps pour anticiper, ce n’est pas simple quand tu es déjà débordé en fin d’année.

LLPR - Des projets pour 2018 ?
JMM -
Plus que jamais, nous sommes dans un moment où tu dois penser le marketing sonore en renouvelant ses codes. Je le vois en France comme en Russie avec Europa Plus (qui atteint des records avec plus de 12 millions d’auditeurs quotidiens) où la jeune génération est en train de tout bousculer y compris, bien sûr, dans la production musicale. Le challenge est énorme pour les radios "mainstream", et passionnant parce que la musique ne va plus vers le bruit mais vers le son. Il est de plus en plus efficace, puissant, inventif, mais surtout de plus en plus pur.  Donc, pour l’année prochaine… on continue de repousser les limites. Les voix seront plus belles, les mélodies plus mémorisables, les mots plus" impactants" et les sons plus conquérants.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Juin 2018 - 09:20 franceinfo dévoile sa grille de l'été