La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Insuffler une nouvelle politique publique en faveur de la radio

Rédigé par le Mardi 19 Mars 2019 à 09:18 | modifié le Mardi 19 Mars 2019 à 09:18



Lors du festival Longueur d’Ondes à Brest en février 2019, la SCAM a dévoilé son "Plaidoyer pour un fonds de soutien à la création radiophonique". Cette étude, réalisée par Loïc Chusseau, délégué national aux affaires culturelles du SNRL, met en avant les besoins et attentes du secteur de la radio, et fait suite au livre blanc sur un état des lieux de la création radiophonique réalisée par Hervé Marchon et publié par la Scam en 2016.



Le secteur de la création radiophonique foisonne d’initiatives et de projets mais est frappé par une forte précarité à tous les niveaux et un manque de reconnaissance des pouvoirs publics. Le SNRL partage ce constat et demande maintenant au ministre de la Culture la mise en place d’une mission de préfiguration afin de définir les contours d’un Fonds pour la création et production radiophonique.  "Paradoxalement, ce secteur est fortement contraint par le manque de financements alors que les enjeux à relever sont importants pour donner à ce 8e art la place qu’il mérite au risque de le voir réduit à une fonction purement divertissante" explique le SNRL. Le syndicats des radios associatives souhaite donc qu'une nouvelle stratégie voit le jour afin "de permettre aux professionnels et bénévoles des radios, aux auteurs et créateurs de pouvoir produire et créer dans les meilleures conditions tout en répondant aux enjeux de l’éducation aux médias ; de renforcer la pluralité et l’indépendance de l’information et de développer l’émergence et la diversité culturelle et artistique"


Aujourd’hui, l’économie des radios associatives, qui repose en grande partie sur le FSER et les financements de collectivités locales, est trop restreinte et inégale en fonction des territoires pour permettre un accompagnement et développement de la création radiophonique. "Afin d’apporter sa contribution au secteur, le SNRL a pris l’initiative de créer le Fonds de dotation de la Radio, qui a vocation à s’élargir dans les prochaines années. Ce fonds ne pourra répondre aux besoins de financement et de structuration de la création radiophonique mais prendra sa place dans un schéma plus complet porté par l’État".

Vers la création d'un "Fonds pour la Radio"

De nombreux dispositifs ont été définis pour promouvoir, soutenir et encadrer, entre autres, le financement des œuvres, la création et favoriser notamment les échanges entre professionnels dans les différents domaines artistiques. Pour Loïc Chusseau, délégué national aux affaires culturelles du SNRL, "on peut citer à titre d’exemple le CNC pour le cinéma et l’audiovisuel qui concourent à engager les acteurs du secteur dans une démarche vertueuse de production et de valorisation, tout en garantissant un financement acceptable faisant office de levier économique pour le développement des projets, notamment en région. L’État en portant une véritable politique publique dans le domaine de la radio, à l’image de celle pour l’audiovisuel, engagerait un développement des moyens de financement et une dynamique au niveau des régions en impliquant les différents acteurs locaux".

En ce sens, le SNRL propose de créer un "Fonds pour la Radio" qui s’articulerait autour de deux piliers : le Fonds de Soutien à l’Expression Radiophonique avec son périmètre d’intervention actuel ainsi que le Fonds pour la Création et Production Radiophonique tel que décrit dans le plaidoyer.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Septembre 2019 - 12:00 Nouvelle édition du "Paris Podcast Festival"