La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Guy Birenbaum, l’homme qui murmurait à l’oreille de Laurent Guimier

Rédigé par le Lundi 20 Août 2018 à 13:56 | modifié le Mercredi 22 Août 2018 à 10:02



Le journaliste de 57 ans, proche de Laurent Guimier, est devenu le conseiller du nouveau patron d’Europe 1, lorsqu’il a été nommé à la tête de la radio en mai dernier. Après être passé par franceinfo, il agit, désormais, dans l’ombre pour redresser la station du groupe Lagardère.


En 2011, Laurent Guimier et Guy Birenbaum (à droite) animaient "Des Cliques et des Claques" sur Europe 1. David Abiker (au centre) sera chroniqueur cette saison dans la matinale. (Photo europe1.fr)
En 2011, Laurent Guimier et Guy Birenbaum (à droite) animaient "Des Cliques et des Claques" sur Europe 1. David Abiker (au centre) sera chroniqueur cette saison dans la matinale. (Photo europe1.fr)

Très rare dans les médias ces derniers mois après son départ de franceinfo, où il tenait une chronique quotidienne, Guy Birenbaum oeuvre dans l’ombre au redressement d’Europe 1 aux côtés de Laurent Guimier. A quelques jours de la rentrée, le conseiller du vice-président d'Europe 1, s’est confié au journal "Le Pays d’Auge " à Trouville (Calvados), d’où il est originaire.
"Avec les dirigeants, le directeur de la rédaction, la direction des programmes, on a une tâche simple : faire que cette radio reparte du bon pied. Toutes les questions me passent entre les mains. C’est donc très global. Je suis au comité stratégique des trois radios, Europe 1, RFM et Virgin."  confie-t-il dans les colonnes de l’hebdomadaire. 

Informer et transmettre de la bonne humeur

Il revient sur l’échec de la grille lancée la saison dernière sous la houlette de Frédéric Schlesinger. "On ne peut pas remettre en cause les compétences de Patrick Cohen, qui est un excellent journaliste. Pourtant, cela n’a pas fonctionné." Il trace également les grandes lignes de ce que sera Europe 1 en cette rentrée, plus proche des auditeurs et plus divertissante, confirmant les objectifs de Laurent Guimier.
"Europe 1, qui est une vieille radio, a un peu perdu le sens de l’auditeur et le rapport avec celui-ci. (…) Les temps sont durs, les gens ont besoin de se détendre. La radio est là pour informer, mais aussi pour transmettre de la bonne humeur."
Il justifie le choix de Nikos Aliagas à la tête de la matinale. "Il ne faut pas se tromper sur Nikos parce qu’au départ, il est journaliste. (..) C’est quelqu’un qui vous prend par la main et vous emmène avec lui."

Des podcasts natifs

Sur le numérique, Europe 1 devrait également innover cette saison. "Je pense qu’on va lancer beaucoup de podcasts natifs" souligne Guy Birembaum, qui a animé, en 2011, avec Laurent Guimier, l’émission "Des Cliques et des Claques" sur Europe 1, consacrée justement au numérique.
La station, qui fera sa rentrée ce lundi 27 août, devrait annoncer des nouveautés lors de la conférence de presse de rentrée le 6 septembre prochain, à suivre sur La Lettre Pro de la Radio. 


François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio, coordinateur de la rédaction à Paris, diplômé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >