La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Franck Riester contre la publicité sur l'audiovisuel public

Rédigé par le Mardi 23 Octobre 2018 à 10:05 | modifié le Mardi 23 Octobre 2018 à 10:32



Le nouveau ministre de la Culture, bon connaisseur des questions autour du numérique et de l'audiovisuel, a réaffirmé ses prises de positions passées dans sa première interview de mardi matin, au micro de Léa Salamé et Nicolas Demorand, sur France Inter.


Pour le nouveau ministre, "la publicité n’est pas la priorité sur les groupes audiovisuels publics".
Pour le nouveau ministre, "la publicité n’est pas la priorité sur les groupes audiovisuels publics".

Franck Riester connaît bien ce grand dossier de l'audiovisuel qu'il a trouvé sur son bureau au ministère de la Culture. Dans une interview accordée à Francer Inter ce mardi matin, le nouveau ministre s'est largement exprimé sur les contours d'une future réforme annoncée pour le printemps et initiée par Françoise Nyssen.
Sur l'audiovisuel public, ce grand partisan d'une "BBC à la française", explique que tous les groupes publics et privés "s’organisent pour tenir compte de la révolution numérique, en se rapprochant, en travaillant davantage ensemble, en mobilisant des moyens communs. Il faut absolument se rapprocher". Pour lui,"le point d’arrivée de tous ces partenariats, ça doit être un groupe capable de répondre aux objectifs d’adaptation aux usages. nous avons besoin d’un audiovisuel fort, ambitus, qui réponde aux demandes de nos compatriotes".

Vers une suppression de la publicité sur le service public ?

Ajoutant une très rassurante phrase pour les patrons des sociétés du service public que "l'enjeu est de ne surtout pas entrer sur les questions de réforme de l'audiovisuel public sur le seul champ budgétaire". 
Concernant la publicité sur l'audiovisuel public, alors que le rapport Bergé préconise la suppression sur Radio France et France 5, le nouveau locataire de la rue de Valois estime que "la publicité n’est pas la priorité sur les groupes audiovisuels publics. J’étais favorable à une spécificité de l’audiovisuel public qui permette de ne pas avoir de publicité. Il y a un modèle actuel qui mêle publicité et redevance. Ce modèle, sur le temps long, mérite d’évoluer et de revenir à des fondamentaux, il faut qu’on entende la différence. La différence, on l’entend aussi par l’absence de publicité". 


L'interview de Franck Riester en podcast



François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio, coordinateur de la rédaction à Paris, diplômé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 07:37 Un concert de soutien à RCF Anjou