La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Qui est Franck Riester, nouveau ministre de la culture ?

Rédigé par le Mardi 16 Octobre 2018 à 09:41 | modifié le Mercredi 17 Octobre 2018 à 06:15



Cet ancien membre des Républicains fait son entrée dans le gouvernement d'Edouard Philippe. Il récupère le poste de Françoise Nyssen, sur la sellette depuis plusieurs semaines. Grand connaisseur des dossiers numériques et de l'audiovisuel, il devra conduire la grande réforme l'an prochain.


Franck Riester connait bien les dossiers autour de l'audiovisuel.
Franck Riester connait bien les dossiers autour de l'audiovisuel.

Françoise Nyssen était sur la sellette depuis plusieurs semaines, victime d'une certaine inexpérience. Le remaniement dévoilé ce mardi matin par l'Elysée a confirmé le sort de la ministre. Le député Franck Riester reprend le poste de ministre de la culture et de la communication. Cet ancien membre des Républicains, exclu après l'élection d'Emmanuel Macron, il a rejoint "Agir" réunissant ces députés de la droite constructive. Franck Riester, âgé de 44 ans, connaît bien les dossiers culturels. Dès son premier mandat parlementaire, Franck Riester est nommé rapporteur du projet de loi Hadopi 1 et Hadopi 2. De décembre 2009 à décembre 2015, il est membre du collège de l'Hadopi. 

Spécialiste du numérique et de l'audiovisuel

Selon Wikipédia, Il est chargé de remettre, dès 2011, au ministère de la Culture, un rapport sur la "création musicale et diversité à l’ère numérique" écrit notamment avec Alain Chamfort et Daniel Colling, ce rapport préconise la création d’un Centre national de la musique pour notamment rationaliser les dispositifs d’aides existants. Il évalue le supplément d’aides nécessaires à 95 M € qui pourrait être financé par un prélèvement sur la taxe sur les services de télévision (TST). Il prend notamment position en faveur d'un rassemblement des sociétés de l'audiovisuel public en un groupe unique, dès la rentrée 2015.
Franck Riester est par ailleurs désigné membre de la Commission de réflexion et de propositions sur le droit et les libertés à l'ère numérique installée par le Président de l'assemblée nationale entre juin 2014 et octobre 2015. Il devra mener la grande réforme de l'audiovisuel annoncée pour le printemps prochain, après la remise du rapport Bergé.


François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio, coordinateur de la rédaction à Paris, diplômé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 07:37 Un concert de soutien à RCF Anjou