La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias

L'audiovisuel public s'appellera... "France Médias"

Rédigé par le Mercredi 25 Septembre 2019 à 06:40 | modifié le Mercredi 25 Septembre 2019 à 07:20



Les sociétés de l'audiovisuel public, radios et télévisions, vont être regroupées dans une holding public à partir de 2021. France Médias disposera d’un conseil d’administration où l’État n’aura pas la majorité des sièges.


Radio France sera intégrée à France Médias aux côtés de France Télévisions, RFI, France 24 et l'INA.
Radio France sera intégrée à France Médias aux côtés de France Télévisions, RFI, France 24 et l'INA.

C'est le retour de l'ORTF éclatée en 1975 ou plutôt de la BBC à la française. Radio France, France Télévisions RFI et France 24, l’INA vont être regroupées au sein d’une holding baptisée "France Médias" et en deviendront des filiales, annonce le ministre de la Culture Franck Riester dans un entretien au Figaro. TV5Monde et Arte, aux statuts particuliers puisque d'autres pays étant parties prenantes comme l'Allemagne, la Belgique ou le Canada, ne seront pas inclus dans cette holding. 


Holding avec conseil d'administration

Celle-ci sera créée début 2021 et son président sera nommé par son conseil d’administration, au sein duquel l’État sera minoritaire.
"Dans un monde marqué par la convergence des médias et l’évolution rapide des usages, les Français ont plus que jamais besoin d’un audiovisuel public qui unit toutes ses forces pour leur offrir un service accessible, ambitieux et adapté à la diversité de leurs besoins", indique Franck Riester dans le quotidien.  France Médias disposera d’un conseil d’administration où l’État n’aura pas la majorité des sièges. Sur les 12 membres de ce conseil d’administration, trois seront des représentants de l’État et six des personnalités qualifiées et indépendantes (deux nommées par le Parlement, deux proposées par l’État après avis conforme du CSA et deux désignées par le conseil d’administration lui-même, au regard de leur expertise et après avis conforme du CSA). Il y aura également deux représentants des salariés.

C’est le conseil d’administration qui aura le pouvoir de choisir sa ou son président qui sera le dirigeant exécutif de France Médias. Ce choix devra ensuite être validé par un avis conforme du CSA et la personne proposée devra être auditionnée par les commissions culture du Parlement qui disposeront d’un droit de véto au 3/5e des voix.


François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio et responsable du magazine Le POD., premier guide du... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).