La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Coup de tonnerre

Le printemps marque le retour progressif des orages. Le premier coup de tonnerre s'est fait entendre le 15 avril dernier, lors la publication de la 3e et avant-dernière 126 000 Radio de la saison. Et quel coup de tonnerre ! On apprenait ce matin-là que la radio avait perdu 2 145 000 auditeurs en seulement un an. L'annonce a provoqué bien plus que des étincelles. Et l'arrestation d'un suspect : la Covid-19. Il est vrai que la crise sanitaire ne facilite pas la tâche des professionnels puisqu'elle modifie les comportements d'écoute et donc, impacte la mobilité des auditeurs. Pour autant, les causes de cet orage sont apparues il y a déjà longtemps.

La tendance baissière de l'audience de la radio en France ne date pas de mars 2020, même si ce processus s'est accéléré à cause du contexte sanitaire. Cette tendance baissière s'impose dès l'année 2012. Depuis, elle ne s'est jamais inversée. L'audience cumulée de la radio est passée de 82,1% en 2012 à 73,2% en 2021. Près de dix points perdus en près de dix ans.

La radio a besoin de temps long pour s'installer comme pour dévisser. Une décennie suffit amplement pour voir se dessiner des courbes et cette nouvelle période qui s'ouvre devant nous. Celle du morcellement et du tassement des audiences. Pour autant, la radio reste un média puissant grâce à ses 40 121 000 auditeurs quotidiens. Mais gageons que cet orage n'est pas encore terminé et qu'il nous réserve un autre coup de tonnerre : passer en dessous des 40 millions d'auditeurs quotidiens. Plus qu'un symbole, ce ne serait pas une bonne nouvelle, l'année où la radio fête ses 100 ans et les 40 ans de la FM.

J'ai bien ma petite idée sur les raisons de ce gros grain. La démocratisation du haut débit et la 4G, disponibles désormais dans la campagne la plus reculée, qui sont d'abord des adversaires redoutables de la radio. Ils le resteront encore longtemps. Car vraisemblablement, cette situation du "Je t'aime… moi non plus" n'en est qu'à ses débuts.
 

Brulhatour


CI Média : indépendante et efficace

RÉGIE PUBLICITAIRE



Mardi 10 Septembre 2019


Avec Skyrock, Radio Star, Jazz Radio, M Radio, Maritima et une offre multiville sur le réseau national, CI Média est l’une des grandes régies publicitaires indépendantes. Elle développe des solutions sur l’ensemble du territoire.


Parmi les opérations lancées, des coverings de bus.
Parmi les opérations lancées, des coverings de bus.

C’est l’une des dernières régies publicitaires indépendantes en France. CI Média et HA Média ont constitué, au fil des années, une offre très élargie répondant aux besoins divers de clients locaux. Il faut remonter à une quinzaine d’années lorsque Régis Frattini et René Baldaccini créent cette régie publicitaire des radios locales marseillaises, une histoire aussi atypique comme on en voit uniquement sur la Canebière. Depuis, c’est un ancien salarié, ex-directeur commercial, Sébastien Pesqué, qui a repris le flambeau. Autour des grandes marques nationales et locales commercialisées en exclusivité, telles que Skyrock (1re radio musicale à Marseille), Radio Star, Jazz radio et M Radio éditées par Espace Group) ou encore Maritima, Kiss FM et Radio Camargue, une offre élargie répondant à l’air du temps a été créée. "J’ai développé l’offre multiville, renforcé et restructuré le local, et créé le département événementiel et affichage mobile-covering-bus", détaille Sébastien Pesqué, heureux d’être "revendeur" de la régie publicitaire de Waze, la très populaire application de GPS utilisée par des millions de personnes.

Une offre nationale en multiville

Et pour répondre à des besoins qui vont bien au-delà des limites de la région Sud (PACA), HA Média, filiale de CI Média, commercialise une offre multiville sur quasi tous les départements français. "Nous proposons Skyrock sur les émetteurs actifs (Marseille-Ajaccio-Béziers-Lille-Lens-Dunkerque-Paris IDF) et également de très nombreuses radios indépendantes, qu’elles soient adhérentes ou non aux Indés Radios." Pour gagner en efficacité, CI Média promet "l’indépendance, l’ultra-réactivité et la compétence dans les solutions qu’elle propose". Ainsi, un assistant est mis à disposition de chaque chef de publicité : "Cela laisse le temps de réaliser un travail de qualité, précis et proche du territoire, tout en répondant en moins de 1h à chaque devis", se réjouit Sébastien Pesqué. 

​Le local plus important que l’audience

Sébastien Pesqué est entré chez CI Média il y a 11 ans.
Sébastien Pesqué est entré chez CI Média il y a 11 ans.
Côté audiences, Skyrock reste un chef de file important pour atteindre des cibles urbaines et jeunes, mais aussi sur les 25 ans et plus, particulièrement recherchées par les annonceurs.  "Nous avons, avec Skyrock, un peu de chance, car les anciens 13/24 ans deviennent des adultes, d’où la position de Skyrock en partie aujourd’hui. Sans oublier l’intérêt du public pour les stations urbaines, à ton libre. L’appétence des jeunes pour la radio existe toujours de manière prépondérante. La façon de consommer est différente, à nous d’adapter notre offre", analyse le dirigeant. "Au final, les radios indépendantes s’achètent moins sur l’audience chez nous qu’à l’intérêt du produit de proximité avec un programme ancré sur le territoire et 100% local." Sur la partie événementielle, CI Média suit l’air du temps et propose des productions clés en main, de l’organisation de concerts à des tournées en bus, avec une vraie complémentarité avec un média de masse comme la radio. "Il faudra toujours des supports pour relayer, l’événementiel sert le média plus qu’il ne le remplace !
"Les radios indépendantes s’achètent moins sur l’audience chez nous qu’à l’intérêt du produit de proximité avec un programme ancré sur le territoire et 100% local."

Une opération 360° pour lutter contre les incendies

Avec le département des Bouches-du-Rhône, CI Média a lancé une opération de prévention incendies, avec Radio Star, pour une diffusion homogène et large de spots, mais aussi des radios locales couvrant spécifiquement des zones sur les massifs à risque : Radio Saint-Baume, KISS FM à La Ciotat, Maritima, et Radio Camargue. Une forte partie éditoriale a été développée : interviews, messages de prévention sur les antennes et les réseaux sociaux. Des pushs spécifiques ont été lancés sur l’application Waze, aux abords des parkings des massifs. Des cendriers de plage et des sacs ont été distribués sur les zones concernées.

CONTACT

CI Média : indépendante et efficace
Sébastien Pesqué
s.pesque@ci-media.fr
Tél. : 04 96 15 13 70
François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio et responsable du magazine Le POD., premier guide du... En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 10 Septembre 2019 - 09:08 Matthieu Belliard, l'info avant tout €