La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Bernard Montiel va confesser les artistes sur RFM

Rédigé par le Vendredi 7 Septembre 2018 à 08:43 | modifié le Vendredi 7 Septembre 2018 à 08:44



L’animateur rejoint la station du groupe Lagardère dès ce week-end pour une heure d’interview chaque samedi et dimanche entre 12h et 13h. Un entretien intimiste et très personnel où il tentera de faire parler des personnalités autrement. Pour la première, Francis Cabrel, très rare dans les médias a accepté de se prêter au jeu. Il répond à La Lettre Pro de la Radio.


Bernard Montiel rejoint RFM le week-end
Bernard Montiel rejoint RFM le week-end

LLPR - Vous recevez Francis Cabrel pour votre première émission « Une heure avec » samedi et dimanche à partir de 12h. Que va-t-on entendre ?
Bernard Montiel - C’est vraiment un invité exceptionnel. On croit connaître beaucoup de choses sur Francis Cabrel. Pendant cet entretien de deux fois une heure, j’essaye de toujours tirer plus informations sur lui, sa carrière, ce qui l’a construit ou encore ses influences. On aborde beaucoup de sujets. On sait qu’il a un peu de mal à se livrer. Il a parle de ce trac qu’il a toujours avant de monter sur scène, d’ailleurs, il va vivre une grande aventure le 16 octobre puisqu’il va se produire sur la scène du Royal Albert Hall à Londres, c’est très rare pour un artiste français. Au cours de l’entretien, il raconte comment il construit ses albums ou  encore comment il a réussit à transcender sa timidité à 20 ans.

LLPR - Globalement, quels genres d’invités allez-vous recevoir ?
BM - Ce sont donc deux invités par week-end, un le samedi et un autre le dimanche. Pour la première, nous avons choisi de consacrer ces deux heures à Francis Cabrel, au vu du caractère exceptionnel de sa présence. Je vais recevoir des invités musicaux, les prochains seront Marc Lavoine et Françoise Hardy mais pas seulement. J’ai contacté des écrivains ou de personnalités issues du cinéma. 


LLPR - Pascal Nègre réalise une interview également sur RFM. Vous n’allez pas vous marcher dessus ?
BM - On a pas la même façon d’interview, j’adore ce que fait Pascal ! Lui, démarre cette saison avec des artistes qui sortent des albums : Zazie et Kendji. Il y a tellement de personnalités à inviter ! Je crois que RFM veut vraiment parier sur les interviews de personnalités musicales, littéraires ou issues du cinéma cette saison : chez moi, chez Pascal Nègre ou même dans la matinale. C’est ce qui intéresse les gens !

Pour sa première, Bernard Montiel a reçu Francis Cabrel
Pour sa première, Bernard Montiel a reçu Francis Cabrel

LLPR - Vous avez quitté M Radio où vous animiez la tranche 9h / 12h la saison dernière. Pour quelle raison ?
BM - J’ai beaucoup aimé travailler avec eux pendant 8 ans, d’abord sur les interviews puis sur la quotidienne pendant les 4 dernières saisons, j’ai pris beaucoup de plaisir à le faire. Mais avec TPMP et la chaine Animaux, c’était trop de temps et de fatigue. Donc en accord avec Julien Frégonara (directeur de M Radio, NDLR) qui est quelqu’un de formidable, j’ai décidé d’arrêter. Et puis RFM est venu me chercher. Pour moi, c’était aussi un rêve de travailler dans cette station et j’ai eu un super accueil.


François QUAIREL
Journaliste médias à La Lettre Pro de la Radio, coordinateur de la rédaction à Paris, diplômé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 09:30 Le pôle radio du groupe M6 en forte progression