La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio


Belgique : la migration de l’audience radio vers le numérique se poursuit

Rédigé par le Jeudi 17 Février 2022 à 06:25 | modifié le Jeudi 17 Février 2022 à 06:26



Comme chaque année aux alentours de la Journée mondiale de la radio du 13 février, le projet coopératif maRadio.be dévoile les chiffres de son étude annuelle sur la bonne connaissance de la technologie DAB+ par la population belge francophone et sur l’état de la transition numérique du média radio et sa consommation en Fédération Wallonie-Bruxelles...



L’étude fait en effet apparaître que fin 2021, 78% des auditeurs belges avaient déjà entendu parler du DAB+. Après avoir reçu une définition de cette technologie, ce pourcentage grimpe à 86% des auditeurs. Autrement dit, près de 9 auditeurs sur 10 savent de quoi on parle.
Fin 2021, 46% de la population francophone déclarent écouter la radio sur une des plateformes numériques auxquelles elle a accès en Belgique : l'internet, la télévision numérique et, depuis 2019, le DAB+. C’est une diminution par rapport au chiffre record de 51% de l’année précédente, mais une progression par rapport à 2019. Il faut dire que le lockdown dur de 2020 avait poussé cette utilisation numérique de manière certainement atypique.

Le DAB+ tire son épingle du jeu

Parmi les 3 plateformes numériques de la radio, l’internet, certainement pour la même raison, a subi un recul en 2021, avec 28% de la population francophone déclarant l'utiliser pour écouter la radio. La télévision digitale, elle, est descendue à son niveau le plus bas avec 17%. Le DAB+, quant à lui, plébiscité par 22% de la population belge francophone, est la seule plateforme à progresser assidument depuis 2018. C’est incontestablement devenu la plateforme numérique préférée des Belges francophones.


Si l’on regarde maintenant le critère le plus important qu’est le volume d’écoute réalisé par chaque plateforme de distribution de la radio (en combinant le nombre d’auditeurs de chaque plateforme et leur durée d’écoute sur celle-ci), on voit que la part de la FM continue de s’éroder (80% en 2018, tombant à 62% fin 2021) au profit de l’écoute sur les plateformes numériques qui passe de 17% à 38%.
Parmi celles-ci, c'est le DAB+ qui est la seule à compenser l'érosion de la FM : la part d’audience du DAB+ côté francophone passe à 19%.  Pour la deuxième année consécutive, le DAB+ est la première plateforme numérique pour écouter la radio.

De plus en plus de récepteurs DAB+

Les ventes de récepteurs domestiques compatibles DAB+ ont progressé de 13% en 2021, de quoi compenser les ventes de récepteurs analogiques FM qui ont chuté de 7%. En moyenne, 45% des récepteurs domestiques vendus en Belgique en 2021 étaient compatibles DAB+ (source : Gfk, Monitoring des ventes des récepteurs radio 2021). Dans la voiture, grâce à une directive européenne, le DAB+ fait aujourd’hui partie de l’équipement standard : le total des autoradios DAB+ disponibles dans les véhicules neufs s’élève à 98% en 2021 (source : Jato Dynamics, DAB+ study H2-2021). La Belgique est d’ailleurs le pays avec la plus forte pénétration des autoradios compatibles DAB+.

Qualité de son, bonne réception et plus de choix

93% des propriétaires de récepteurs DAB+ sont satisfaits, très satisfaits ou même extrêmement satisfaits de leur appareil. Ce chiffre monte à 95% lorsqu’on parle d'autoradio DAB+ et est de 91% pour les récepteurs domestiques. À noter la très faible proportion d'insatisfaits : 9% pour le récepteur et 5% pour l’autoradio.
La bonne qualité de son est de loin le premier motif de satisfaction pour 49% des utilisateurs d’un récepteur domestique compatible DAB+, en forte hausse par rapport à l’an dernier. Viennent ensuite la bonne réception, suivie par le fait de disposer de davantage de chaînes, un atout qui progresse très fortement pour passer juste devant celui de la facilité d’utilisation. L’enrichissement de l’offre par des radios DAB+ only (non disponibles en FM) et de l’arrivée en DAB+ des premières radios indépendantes dans certaines parties du pays se fait clairement ressentir.
Du côté de l'autoradio, la raison de satisfaction qui se détache clairement est également la meilleure qualité de son. Viennent ensuite la bonne réception puis, en plus forte progression encore que pour les récepteurs domestiques, le fait d’avoir davantage de chaînes, devant la facilité d'utilisation qui est en recul.

Le DAB+, un vrai plus au média

Les récepteurs et les autoradios DAB+ apportent 10 points de pénétration de plus à l’écoute FM en Fédération Wallonie-Bruxelles. L’impact est surtout marquant en voiture. Le DAB+ avec son offre enrichie, notamment par l'arrivée en 2021 des premières radios privées indépendantes et sa qualité d’écoute, renforce indéniablement la consommation de la radio.
Par ailleurs, il est confirmé que la fréquence d'écoute en FM et en DAB+ sont à peu près les mêmes : que ce soit en FM ou en DAB+, l’auditeur consomme la radio de manière similaire, à une fréquence élevée, voire un peu plus souvent chaque jour pour le DAB+.
Sans surprise, la consommation hebdomadaire est nettement moins fréquente sur les deux autres plateformes numériques : 73% pour internet et 75% pour la télévision digitale, avec des écoutes quotidiennes significativement plus sporadiques de 36% seulement des auditeurs pour 68% en faveur du DAB+ qui se positionne comme la technologie numérique qui fidélise le mieux l'auditeur.


"Cette année encore, les chiffres de l’enquête maRadio.be/Ipsos indiquent que la transition numérique de la radio se confirme bien. Elle s’accélère et s’opère clairement via deux plateformes très distinctes : le DAB+ se positionnant de plus en plus comme le successeur de la FM et l’écoute via Internet ou en streaming, que des initiatives locales et totalement légales comme Radioplayer.be et les applications des radios belges favorisent. Ces deux axes soutiennent activement l’écoute du média radio en lui assurant une présence forte dans tous les récepteurs numériques nouvelle génération" a indiqué hier matin Eric Adelbrecht, Administrateur-Délégué à maRadio.be.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Janvier 2023 - 06:15 Sénat : revoir la table ronde sur le DAB+ €