La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Audience en Belgique : la RTBF exprime ses réserves

Rédigé par le Jeudi 13 Décembre 2018 à 15:43 | modifié le Jeudi 13 Décembre 2018 à 15:44



La RTBF exprime ses réserves sur l’étude d’audience radio du CIM "vu les faiblesses de la représentativité de Bruxelles". Malgré des actions correctives mises en place par le CIM, la RTBF les juge encore insuffisantes et non stabilisées pour donner une image la plus efficiente des audiences.



La nouvelle méthodologie du CIM portait sur la volonté de renforcer le recrutement, maintenir la qualité des résultats et de passer de trois à six publications par an. À la demande de la RTBF, un volet mensuel avait également été prévu qui devrait permettre aux groupes radios de suivre leurs audiences plus régulièrement. Pour renforcer la représentativité générale de l’étude, la publication a finalement évolué vers une publication tous les deux mois sur les 4 mois précédents. Avec un budget stable et l’introduction du Web comme outil de recrutement et d’étude, il était également permis de croire à un meilleur recrutement des plus jeunes pour un moindre coût.

Manque de réprésentativité

Dès les premiers mois de terrain, la RTBF a relevé le manque de qualité de la représentativité des audiences à Bruxelles, en particulier. Quel que soit le type d’étude ou de sondage, un échantillon doit être statistiquement représentatif de la population. À l’heure actuelle, dans l’étude CIM, la découpe prévue est Nord-Sud à 50/50 dont 20% du Sud à BXL (19 communes). Il apparaît que les spécificités de la région Bruxelloise ne sont, actuellement, pas suffisamment représentées (échantillon de 300 personnes BXL 35 communes) dans de si faibles proportions. Depuis le démarrage de cette nouvelle méthodologie, des variations mensuelles importantes et une sous-représentativité manifeste des auditeurs de Bruxelles affectent significativement le suivi des radios fortement ancrées à Bruxelles.

Améliorer la situation

De façon tout à fait objectivable, il apparait à chaque résultat que les méthodes de recrutement du panel et le niveau des réponses ne permettent pas d’avoir une photo fiable et stable des habitudes de consommation radiophonique de l’audience. La photographie des audiences a perdu ses repères alors que l’offre est stable. La RTBF a toujours demandé de rester vigilant quant à la décision de publier des résultats à partir d’une méthodologie non stabilisée. Ils deviennent des repères erronés pour le marché et n’aident pas à construire des relations crédibles entre tous les acteurs.
Malgré un meilleur résultat global pour les radios de la RTBF dans cette vague juillet-octobre 2018, la RTBF reste distante au regard des évolutions erratiques de l’étude depuis le début d’année. Elle se dit enfin attentive aux propositions du CIM pour améliorer significativement cette situation.
Les résultats de la dernière étude CIM Radio sont disponibles ICI.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).