51 radios disponibles en DAB+ dans les Hauts-de-France

Rédigé par le Mardi 19 Juin 2018 à 11:00 | modifié le Mardi 19 Juin 2018 à 14:35



Après Paris, Marseille et Nice, la radio en DAB+ est désormais disponible à Lille et dans les Hauts-de-France avec le lancement de 51 stations. La radio hertzienne poursuit ainsi sa transition numérique et s’inscrit dans la dynamique européenne. Il s’agit d’un ambitieux plan de déploiement national mené sous l’impulsion du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) avec 70% de la population Française couverte en 3 ans.


Le lancement du DAB+ dans les Hauts-de-France est également soutenu par des acteurs économiques dont des fabricants de matériel audio tels que Pioneer, Pure ou Sony @ Serge Surpin / La Lettre Pro de la Radio
Le lancement du DAB+ dans les Hauts-de-France est également soutenu par des acteurs économiques dont des fabricants de matériel audio tels que Pioneer, Pure ou Sony @ Serge Surpin / La Lettre Pro de la Radio
La stratégie du CSA, dite "plan des nœuds et des arcs", rendra d’ici 2020 le DAB+ accessible à 70% de la population métropolitaine. En trois ans, seront couverts les grandes agglomérations, les « nœuds », et les principaux axes routiers, les "arcs". Dans les prochains mois, le déploiement du DAB+ se poursuivra en Alsace, en Rhône-Alpes, en Normandie, en Bretagne, en Gironde et en Occitanie. Par ailleurs, un appel aux candidatures multirégional sur quinze zones ainsi qu’un appel aux candidatures métropolitain seront lancés prochainement. Le DAB+ permettra d’élargir l’offre de radios avec plus de programmes locaux, régionaux, thématiques, musicaux ou généralistes. À titre d’exemple, 36 des radios parmi celles qui rejoignent l’aventure DAB+ aujourd’hui n’étaient pas présentes dans le Nord ou le Pas-de-Calais : 17 radios sont totalement nouvelles pour les habitants du Nord et du Pas-de-Calais, 12 étaient déjà présentes dans ces départements mais sont désormais plus largement accessibles et 7 ne sont accessibles sur les ondes qu’en DAB+.

De nouvelles zones lancées d’ici la fin de l’été

Quatre autres zones en complément de celles de Lille et de Lille étendu (tout le Nord moins Hirson, Avesnes-sur-Helpe et Maubeuge) ont été définies par le CSA pour couvrir Douai-Lens-Béthune-Arras-Saint-Pol-sur-Ternoise-Douvrin-Isbergues, Valenciennes-Maubeuge-Cambrai-Hirson-Avesnes-sur-Helpe, Dunkerque-Saint-Omer-Hazebrouck, ainsi que les communes de Calais-Boulogne-sur-Mer-Hesdin-Montreuil. Les zones de Lille, Dunkerque-Saint-Omer-Hazebrouck, Calais-Boulogne-sur-Mer-Hesdin-Montreuil ont été lancées le 19 juin. Les zones de Douai-Lens-Béthune-Arras-Saint-Pol-sur-Ternoise-Douvrin-Isbergues, Valenciennes-Maubeuge-Cambrai-Hirson-Avesnes-sur-Helpe seront lancées d’ici la fin de l’été.

Le début du plan de déploiement 2018-2020

"L’ouverture du DAB+ à Lille et dans les Hauts-de-France est à la fois une chance pour la région et une promesse de réussite pour l’ambitieux plan de déploiement 2018-2020 fixé par la feuille de route du CSA. La radio s’enrichit du plus apporté par le numérique" a expliqué ce matin Nicolas Curien, Conseiller du CSA, Président du groupe de travail "Radio". Pour Patrick Hannon, président du WorldDAB : "Aujourd'hui est un jour important pour la France et pour la radio numérique en Europe, Lille étant le premier d'une série de déploiements qui se dérouleront au cours des deux prochaines années. Le DAB+ s’est imposé comme la plate-forme principale du futur de la radio en Europe, des millions d'auditeurs bénéficiant de plus de choix et de la diversité apportés par le DAB+, tandis que les radios attirent de nouveaux publics et génèrent plus de revenu. Félicitations à toutes les personnes impliquées aujourd’hui dans ce lancement - nous avons hâte d’accompagner la croissance du DAB+ en France dans les années à venir".

Ce matin, de nombreux acteurs de la radio ont présenté les avantages du DAB+ : Patrick Hannon (WorldDAB), Cécile Mégie (RFI), Alain Liberty (SIRTI), Nicolas Curien (CSA), Bérénice Ravache (FIP) ou encore Christophe Pasquier (SNRL) @ Serge Surpin / La Lettre Pro de la Radio
Ce matin, de nombreux acteurs de la radio ont présenté les avantages du DAB+ : Patrick Hannon (WorldDAB), Cécile Mégie (RFI), Alain Liberty (SIRTI), Nicolas Curien (CSA), Bérénice Ravache (FIP) ou encore Christophe Pasquier (SNRL) @ Serge Surpin / La Lettre Pro de la Radio

"Une rupture avec l'attentisme"

Pour Alain Liberty, Président du SIRTI, le Syndicat des radios indépendantes : "27 radios indépendantes sont accessibles dès aujourd’hui en DAB+ dans les Hauts-de-France. Au total, la majorité des radios indépendantes émet déjà ou s’est portée candidate pour ce mode de diffusion. Nous espérons que ce mouvement, dont nous sommes un des moteurs, sera mené jusqu’au bout. Face aux géants d’Internet, l’ensemble des récepteurs radios vendus, dont les smartphones et les autoradios, devront permettre de préserver la réception hertzienne de la radio, libre, gratuite et anonyme".
Pour Pierre Boucard, Délégué national à la gestion du spectre et aux nouvelles technologies du SNRL, l'arrivée du DAB+ à Lille et dans d'autres villes en 2018 marque "une rupture avec l'attentisme qui prévalait jusqu’à présent. Nous soutenons totalement l'accélération du déploiement de la radio numérique terrestre voulu par le Président du CSA. Il est impératif que celle-ci soit consolidée avant l'arrivée de la 5G, afin d'optimiser la place des radios sur les nouvelles plateformes online".

Dans les prochains mois, le déploiement du DAB+ se poursuivra en Alsace, en Rhône-Alpes, en Normandie, en Bretagne, en Gironde et en Occitanie. Par ailleurs, un appel aux candidatures multirégional sur 15 zones ainsi qu’un appel aux candidatures métropolitain seront lancés prochainement.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Juillet 2018 - 16:47 Stabilité parfaite à France Bleu

Jeudi 19 Juillet 2018 - 10:00 Une saison réussie pour M Radio