La Lettre Pro de la Radio & des Médias



126 000 Radio : un ciel sans nuages pour RTL

Rédigé par le Jeudi 19 Avril 2018 à 09:00 | modifié le Jeudi 19 Avril 2018



Alors que les conditions anticycloniques semblent s'installer durablement dans le ciel de RTL, de gros cumulonimbus obscurcissent dangereusement l'horizon d'Europe 1. Force est de constater que Frédéric Schlesinger est encore très loin d'avoir gagné son pari. Ce matin, on peut même légitimement se demander dans quel état la Généraliste de Lagardère va terminer cette saison…



À RTL, tout va bien. Avec un thermomètre qui affiche 12°2 d’audience cumulée, la radio maintient son allure et sa voilure et a même réussi, ces derniers mois, la prouesse de réaliser un déménagement quasi "prototypesque" sans aucun impact sur ses audiences. Que dire d’autre ? Que dans une société qui va de plus en plus vite, s’inscrire dans le "temps long" est probablement encore une valeur sûre à la radio pour bénéficier d’un ciel radieux. À l’inverse, les changements, "le court-termisme" et "le bougisme" ne sont pas vraiment les alliés de la radio. Les transformations apportées à la grille d’Europe 1 n’ont pas du tout séduit les auditeurs, c’est le moins que l’on puisse dire. D’ailleurs, à la radio, il y a un adage qui dit "l’auditeur adore les surprises mais il a horreur des nouveautés". Chez Europe 1, volens nolens, il faut malheureusement se rendre à l’évidence. Talonnée par Skyrock, la saison, elle est pliée. Le ciel est désespérément gris et les touristes ont déserté. Le plafond est bas : 6.8 d’audience cumulée.


Et comme "les emmerdes, ça volent toujours en escadrille", Europe 1 enregistre la plus faible durée d’écoute chez les Généralistes (1h46) et la plus faible part d’audience (5.3). Avis de tempête au prochain mercato…

Le soleil brille, les oiseaux chantent

Ailleurs, certaines traversent des cieux plus cléments. Et le thermomètre  s’affole. Regardez France Bleu qui est au-dessus des 7 points. C’est un score formidable pour le réseau local de Radio France qui s’inscrit dans la continuité et qui a fait le choix du "temps long". Parce que ce score le place de facto devant Europe 1. C’est motivant non ? Évoquons rapidement, les deux légères baisses enregistrées par France Inter (aujourd’hui à 11.3 contre 11.6 en fin d’année dernière) et par RMC (7.5 contre 7.9)
Chez les Musicales, NRJ se balade toujours avec une paille dans sa limonade. Avec presque un peu trop d’insouciance printanière tout de même puisque, le vaisseau amiral de NRJ Group passe sous la barre psychologique  des 10 points. Globalement, c’est une bonne vague pour les Musicales : seules NRJ donc, Chérie, Fun Radio enregistrent de légères baisses. Toutes les autres ont le vent en poupe : Skyrock à 6.6 (versus 6.2) Nostalgie à 6.1 (versus 5.5), Virgin Radio à 4.8 (versus 4.7), RTL2 à 4.4 (versus 4.2) RFM à 4.2 (versus 4.0), Rire & Chansons à 3.1 (versus 2.7). Et, n’oublions pas le rayon de soleil du matin attribué à M Radio (anciennement MFM) à 1.2 d’audience cumulée et cela, malgré donc un changement récent de dénomination, changement toujours très difficile à négocier surtout dans les têtes des auditeurs.

Quel temps fait-il en province ?

Les Associatives, elles, ont choisi définitivement le "temps long". On peut même parler de "temps très très long" et se demander pourquoi elles plafonnent depuis si -trop- longtemps à deux points. Elles sont 569 en France. Trois de plus que l’année dernière. Mais fortement bousculées ces derniers mois par des baisses continues des subventions publiques et par une crise du bénévolat. Terminé le temps où on venait frimer derrière le micro et devant les copines, dans un studio bricolé en diffusant Eighth Wonder et Spagna. Aujourd’hui, on est sur Facebook et sur Snapchat. Et il parait que c’est vraiment "trop bien" même si on voit moins le soleil.
Deux mots sur Les Indés Radios qui, avec 131 stations (contre 132 en 2017), pointent à 15.5. C’est un demi-point d’audience cumulée en moins sur un an. Allez, carpe diem les amis...


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 16 Juin 2018 - 09:15 Julie d'Europe 1 sur le départ