La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio

Publicité




WorldCast Systems veut réduire massivement les émissions de CO2 de la radio

Rédigé par le Mercredi 9 Novembre 2022 à 07:35 | modifié le Mercredi 9 Novembre 2022 à 07:35



WorldCast Systems, société bordelaise spécialisée dans la fourniture de solutions pour la radiodiffusion annonce disposer d'une innovation majeure pour répondre aux problématiques environnementales et économiques de l’industrie de la radio.


SmartFM est une technologie brevetée mondialement qui permet de réduire jusqu’à 40% la consommation énergétique des émetteurs FM. Disponible sur la gamme d’émetteurs Ecreso de la société, déjà largement déployée à travers le monde entier, les radios et les opérateurs de diffusion peuvent réduire massivement leur empreinte carbone et leur facture d’électricité.
Aujourd’hui, l’adoption de la technologie s’accélère avec le déploiement à l’échelle nationale allemande. Ce succès a vu le jour grâce au soutien de leur partenaire Uplink, le plus grand opérateur de diffusion du pays.

"Je suis extrêmement fier du travail réalisé par toutes les équipes de WorldCast qui permet aujourd’hui de proposer une innovation incontournable dans le domaine de la radio. Pour certaines radios, ce qui est le cas en Allemagne, l’enjeu est de réduire les émissions de CO2 ; pour d’autres, le déclencheur est la réduction de la facture d’électricité. En effet, les économies peuvent aller de quelques centaines à quelques milliers d’euros par an et par émetteur" a indiqué Julien Chomat, directeur général chez WorldCast Systems. "Dans les deux cas, nous avons développé SmartFM pour soutenir nos clients à atteindre leurs objectifs, sans compromettre la qualité de leurs services".

Des économies tout au long de la journée

Contrairement à une simple réduction de puissance durant la nuit - stratégie qui impacterait l’expérience des auditeurs pour un bénéfice moindre et limité aux heures creuses - SmartFM optimise la puissance des émetteurs en continu et sans impact pour l’auditeur. Les économies sont réalisées tout au long de la journée ; y compris lorsque la production électrique du pays est la plus sollicitée. "Une adoption de SmartFM par l’ensemble des acteurs français aiderait à avoir un impact positif important pour le secteur. Pour les radios diffusant déjà avec des émetteurs Ecreso, une simple mise à jour logicielle est nécessaire pour obtenir la licence" souligne un communiqué.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Dans la même rubrique :
< >