La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio
La Lettre Pro de la Radio La Lettre Pro de la Radio
La Lettre Pro de la Radio & des Médias

Réforme de l'audiovisuel : les réactions du SIRTI

Rédigé par le Lundi 9 Septembre 2019 à 09:00 | modifié le Lundi 9 Septembre 2019 à 09:00



Le SIRTI se félicité de "la sécurisation du marché publicitaire radio" et appelle désormais le gouvernement à intégrer des mesures d'accompagnement du média dans le projet de loi. Des mesures permettent "de sécuriser le marché publicitaire des radios indépendantes, et de la radio en général, en préservant la moitié de leur chiffre d’affaires national et local".


Le SIRTI a salué "la décision équilibrée" du Gouvernement de maintenir le cadre réglementaire actuel s’agissant des offres promotionnelles de la grande distribution et de procéder à une ouverture partielle et encadrée de la publicité segmentée, en prenant en compte les propositions du SIRTI et du SNPTV, notamment s’agissant de l’interdiction de l’adressage local. Ces mesures, annoncées par le Ministre de la Culture le 2 septembre à l’occasion de la présentation des grandes orientations du projet de loi "audiovisuel", permettent "de sécuriser le marché publicitaire des radios indépendantes, et de la radio en général, en préservant la moitié de leur chiffre d’affaires national et local".

Après ces arbitrages importants, les débats sur le projet de loi débuteront dans les prochaines semaines au Parlement. Le SIRTI espère qu’à l’heure de la révolution de l’audio, le média radio ne sera pas le "grand oublié" de cette réforme d’envergure et invite le Gouvernement à prendre en compte les attentes des acteurs privés comme publics engagés dans des développements et une
transition numériques. Car "la radio est confrontée à des défis essentiels pour maintenir le lien et la proximité avec ses auditeurs".


Le SIRTI est pleinement disposé à travailler avec le Ministère de la Culture dans les prochains jours sur des enjeux aussi déterminants que "l’exposition de la création musicale francophone, la concurrence des plateformes de streaming, la protection des droits attachés aux contenus radiophoniques ou encore l’accès libre, gratuit et anonyme de tous à la grande diversité de l’offre radiophonique française".

Engager des discussions interprofessionnelles

Pour Alain Liberty, Président du SIRTI : "Nous saluons la décision du gouvernement qui a suivi l’accord interprofessionnel signé par le SNPTV et le SIRTI favorables à l’ouverture de la publicité segmentée mais encadrée de manière à protéger les médias locaux. Sur le besoin de modernisation des dispositions d’exposition de la musique francophone à la radio, le ministre a invité tous les acteurs présents à engager des discussions interprofessionnelles avec l’industrie musicale, nous appelons à une véritable concertation. Le SIRTI a su prendre ses responsabilités sur un sujet aussi important que la remise en question du modèle économique des radios indépendantes, nous attendons de tous la même attitude constructive".


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).