La Lettre Pro de la Radio & des Médias



Récepteurs DAB+ : ventes records en 2017

Rédigé par le Mardi 22 Mai 2018 à 09:00 | modifié le Lundi 21 Mai 2018 à 12:10



La récente conférence dédiée au DAB+ et au monde de l’automobile a été l’occasion d’annoncer des ventes records de récepteurs DAB+ dans le monde en 2017 : 12 millions de récepteurs ont été vendus. Près de la moitié (5.9 millions) de vente de ces récepteurs l’ont été en première monte dans les voitures. Les ventes cumulées de récepteurs DAB/DAB+ atteignent désormais 65 millions.



Les statistiques du DAB/DAB+ dans les pays clés et émergents pour le déploiement de la radio numérique terrestre ont été mis à jour, par pays : vente de récepteurs, couverture de la population et du réseau routier, taux d’équipement, taux d’écoute en numérique. Pour la France, les chiffres de GfK et de JATO annoncent 1.48 million de récepteurs vendus en cumulatif et une première monte à 19%. Le Royaume-Uni décompte une base installée de 36 millions de récepteurs et 89% des véhicules neufs équipés en première monte, l’Allemagne 10 millions et 39%, la Norvège 6 millions et 95%, la Suisse 3;5 millions et 85%, l’Italie 3 millions et 32% respectivement.


Privilégier l’expérience de l’auditeur dans les véhicules

Lors de son introduction à la conférence, Patrick Hannon, président du WorldDAB a pu réitérer les progrès des 12 derniers mois du déploiement du DAB+ et l’importance de son intégration dans les véhicules.  Il a rappelé également la proposition de loi déposée en octobre 2017 au parlement européen sur l’intégration de la réception numérique pour tous les récepteurs, la loi Italienne demandant à ce que tout récepteur soit numérique en 2020 ou l’imminence de la reconnaissance de l’atteinte de 20% de couverture de la population en France.  Surtout, il a insisté sur la nécessité pour les constructeurs automobile ou d’accessoires de ne pas négliger l’expérience de l’auditeur dans les véhicules, notamment en s’assurant que des règles de conception minimales soient suivies pour les antennes ou l’interface utilisateur. Un travail mené par l’industrie et le WorldDAB, et un thème récurrent pendant la journée, devenant certainement le point d’attention principal pour l’industrie.


France : le seuil des 20% de couverture d'ici fin 2018

Martin Wagner, président, commission de la radio, ARD (Allemagne), a ensuite présenté les progrès de couverture et d’acceptation du DAB+ en Allemagne. Plus de 150 programmes sont disponibles et un programme de marketing étendu est déployé. Le second allotissement national démarrera en 2019. Pour la France, François-Xavier Bergot, adjoint à la direction média radio du CSA, a insisté sur le dynamisme impulsé par la stratégie de déploiement mise en place par le CSA et les prochaines étapes de sa stratégie des nœuds et des arcs. Il a également confirmé que les 20% de couverture pourraient être atteints d’ici fin 2018. Sa présentation détaille les déploiements à venir, les appels à candidature de l’été 2018 et 2019, dont un appel métropolitain, mais aussi les projets pour compléter la couverture au-delà de 2020.


Vers une identité graphique commmune

Pour Jacqueline Bierhorst, VP, WorldDAB, l’absence de campagne commune entre les pays pour le DAB+, le manque d’identité graphique ou l’inconsistance des logos a nécessité de remettre à plat les outils marketing disponibles pour les acteurs qui déploient le DAB+. Pour améliorer la reconnaissance et une cohérence de l’identité du DAB+ auprès de l’auditeur, le WorldDAB a décidé d’adopter et gèrera une boite à outils complète incluant le logo DAB+ développé par l’ARD (et adopté par les parties prenantes en France). Cette boite à outils, mise à disposition gratuitement à l’industrie, inclura aussi une identité graphique complète (pour les points de vente ou les salons), une signature audio et des concepts de prospectus. Les avantages : créer plus de visibilité en remplaçant le logo DAB Philips, créer un effet de levier pour l’industrie (une seule identité quelque soit le pays), des licences et sous-licences gratuites- ainsi qu'une identité graphique et audio moderne, simple à comprendre pour l’auditeur, déjà adoptée dans plusieurs pays.


Favoriser le partage d'expérience

Cette conférence a été l’occasion de partager les bonnes pratiques de communication vers l’auditeur, de formation les revendeurs et des garages, pour assurer la meilleure expérience utilisateur. Le groupe de travail automobile du WorldDAB a insisté sur les conclusions de ses recherches : la nécessité d’avoir un bouton radio sur l’autoradio, une liste de radio classée alphabétiquement, des préréglages simples, pas de jargon technique ainsi qu'une interface fluide. Pour les éditeurs, il est nécessaire d’utiliser les possibilités multimédia du DAB+ et la radio Hybride pour apporter de la valeur au média radio. Pour les constructeurs, les systèmes médias sont très complexes, et il faut que les fonctions de base soit irréprochables et standards. Enfin, la formation des garages, des installateurs… est essentielle. Trop de compromis sur la qualité intrinsèque des produits (antennes typiquement) n’est pas viable sinon la qualité de réception et l’expérience utilisateur s’effondrent comme l’a démontré l’expérience norvégienne.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).