La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Les "éco-responsables" écoutent davantage de podcasts

Rédigé par le Mercredi 27 Novembre 2019 à 06:35 | modifié le Mercredi 27 Novembre 2019 à 06:35



Les internautes déclarant avoir des pratiques "éco-responsables" ont-ils des parcours de surf différenciants ? Avec la segmentation des audiences internet en fonction des comportements, Cibles+ de Médiamétrie apporte un éclairage inédit sur cette tendance.


D’après la vague 2019 de l’étude Cibles+, 64% des internautes adoptent au moins une pratique éco-responsable dans leur vie quotidienne. Ces internautes citoyens ont une utilisation modérée du web, par exemple au quotidien ils se connectent sur leur mobile 5 minutes de moins que la moyenne des internautes.
Et pour les grands consommateurs de produits bio, ce sont 13 minutes de moins. En effet, ils accordent une place un peu moins importante aux réseaux sociaux (27% de leur temps de surf mobile versus 30% pour la moyenne des internautes).


Symboles récents de cette consommation conscientisée, les applications de scan de type Yuka ou QuelCosmetic sont visitées par plus de 5 millions d’internautes chaque mois sur smartphone, soit 10% des Français âgés de 15 ans et plus. Chez les mobinautes déclarant des pratiques éco-responsables, le taux s’élève même à plus de 12%.
Les femmes CSP+ sont les plus adeptes de ces nouveaux services : elles représentent 20% du temps total passé en France sur ces applications de scan(2), alors qu’elles ne représentent que 13% des mobinautes. Les 50 ans et + affichent également un fort intérêt pour ces services : ils représentent 55% du temps total passé sur ces applis, alors qu’ils constituent 37% des mobinautes.

Si un dixième des visiteurs de ces nouvelles applis de scan achète des produits sans gluten, Cibles+ va plus loin dans le décryptage des comportements et révèle que ces visiteurs affichent une appétence accrue pour les médias et le contenu. Par exemple, ils sont 1.4 fois plus nombreux à lire la presse généraliste au moins une fois par jour et à envisager de payer pour lire la presse magazine. En ce qui concerne les contenus audio, ils sont 1.3 fois plus nombreux à écouter des podcasts et 1.2 fois plus nombreux à posséder un abonnement numérique payant pour le streaming musical. Enfin, la télévision constitue un ancrage fort pour eux, en lien avec les écrans internet : ils sont 1.3 fois plus nombreux que la moyenne à regarder chaque jour des contenus TV en replay sur mobile et à commenter sur internet des émissions TV.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 11 Décembre 2019 - 15:00 Inscrivez-vous aux Grands Prix Radio 2020