La Lettre Pro de la Radio & des Médias - La Puissance du Média Radio

Le streaming dope le marché de la musique enregistrée

Rédigé par le Mercredi 26 Février 2020 à 07:38 | modifié le Mercredi 26 Février 2020 à 07:38



Après 3 ans de résultats légèrement positifs, le marché français de la musique enregistrée affiche une croissance soutenue de 5.4% avec un chiffre d’affaires de 772 M€ pour l’année 2019 incluant les ventes physiques et numériques, les droits voisins des producteurs et la synchronisation. Ce résultat encourageant est le fruit du dynamisme du streaming (59% des ventes) et tout particulièrement des abonnements premium qui sont au cœur du réacteur de la création de valeur. Première source de revenus devant le CD, ils progressent de 18.5%.


Les exploitations numériques sont depuis deux ans maintenant la première source de chiffre d’affaires de la musique
Les exploitations numériques sont depuis deux ans maintenant la première source de chiffre d’affaires de la musique

Le nombre d’abonnements a sensiblement augmenté (+1.7 million) et franchi pour la première fois en 2019 le cap des 10% de la population. Avec les bénéficiaires des offres familles, ce sont désormais 9.4 millions de français qui écoutent la musique en streaming payant. En progression de 18,5%, les abonnements premium génèrent désormais près de 80% des revenus du streaming, et près de la moitié (46%) des ventes totales. Depuis 2016, la production de musique enregistrée renoue avec la croissance mais tout n’est pas gagné pour autant.  Avec 625 M€ pour les ventes physiques et numériques, le marché 2019 rattrape tout juste le niveau d’il y a 10 ans et ne représente encore que 44% de celui de 2002.


Les ventes physiques continuent d’occuper une place significative en France, grâce à la puissance et à la diversité d’un réseau de plus de 4 000 points de ventes et à la popularité réaffirmée du vinyle.



2019 confirme encore une fois le plébiscite du public français pour les artistes produits dans l’hexagone : 19 des 20 meilleures ventes d’albums sont des productions locales, d’expression française qui plus est. Ce score ne concerne pas simplement le haut de l’affiche puisque les talents produits en France occupent 80% du Top 200. Derrière ces performances remarquables, il est important de relever un autre indicateur de la vitalité des productions musicales dans notre pays, celui de l’émergence de nouveaux artistes. En effet, 46 jeunes talents placent un premier album dans les 200 meilleures ventes. C’est près d’un quart du Top de l’année. Avec 121 albums et singles certifiés à l’export, la production française améliore encore les scores relevés à l’international ces dernières années, tous genres musicaux confondus et nouveaux talents compris. En 2019, ce sont 28 artistes qui ont été certifiés pour la première fois.

 

Avec 625 M€ pour les ventes physiques et numériques, le marché rattrape tout juste celui d’il y a 10 ans et ne représente encore que 44% de celui de 2002
Avec 625 M€ pour les ventes physiques et numériques, le marché rattrape tout juste celui d’il y a 10 ans et ne représente encore que 44% de celui de 2002

Les indicateurs du streaming confirment en 2019 la croissance ininterrompue depuis 2015
Les indicateurs du streaming confirment en 2019 la croissance ininterrompue depuis 2015

70%  des  français  âgés  de  plus  de 10 ans streament. Et, si 96% des 16-24 ans écoutent de la musique en streaming, un quart des utilisateurs a plus de 55 ans.
70% des français âgés de plus de 10 ans streament. Et, si 96% des 16-24 ans écoutent de la musique en streaming, un quart des utilisateurs a plus de 55 ans.

Marqueur essentiel de la transformation du marché, le nombre d’abonnements a franchi pour la 1ère fois cette année le cap des 10% de la population
Marqueur essentiel de la transformation du marché, le nombre d’abonnements a franchi pour la 1ère fois cette année le cap des 10% de la population

Le décryptage complet des résultats de la musique enregistrée est accessible ICI.


Frédéric Brulhatour
Brulhatour est le rédacteur en chef du magazine La Lettre Pro de la Radio et le directeur associé... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les commentaires ne sont publiés que pour les personnes possédant un identifiant et un mot de passe. Les commentaires anonymes sont interdits. Toute personne ne pouvant justifier de son identité réelle pourra se voir interdite de commentaire et l'accès au site refusé. Notre site étant un site en direction des professionnels, toute personne ne se considérant pas comme un professionnel de la radio ne sera pas accepté. Sont considérés comme professionnels toutes personnes salariées, bénévoles ou travaillant au sein d'une radio ou webradio ou de média (presse écrite, télévision, web, téléphonie mobile...).

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Juillet 2020 - 17:10 Une nouvelle "fiction ado" arrive sur Sybel